Ski freestyle

L'armada suisse prête à briller de mille feux cet hiver

ATS

20.11.2020

Les freestylers suisses affichent de grosses ambitions pour l'exercice 2020/21, qui démarre samedi avec une manche de Coupe du monde de slopestyle à Stubai. La pandémie de coronavirus semble même devoir être leur principal contradicteur.

Andri Ragettli est la véritable star de l'équipe de Suisse.
Keystone

L'incertitude demeure forcément dans un calendrier déjà restreint pour les adeptes de «freeski». Leur principal rendez-vous de la saison est d'ailleurs menacé en l'état actuel: les championnats du monde, prévus en février, doivent se dérouler en Chine...

Mais les conditions particulières de cet hiver 2020/21 ne devraient pas bouleverser une hiérarchie bien établie. Restrictions sanitaires ou non, les Helvètes devraient poursuivre leur domination en Big Air et en slopestyle, grâce notamment à la star Andri Ragettli.

La Suisse a d'ailleurs remporté trois des quatre Globes de cristal mis en jeu dans ces deux disciplines la saison dernière, signant même un doublé en Big Air féminin (Giulia Tanno devant Mathilde Gremaud). Et les athlètes de Swiss-Ski ont pu mener une préparation quasi idéale.

Gremaud historique

L'été fut particulièrement profitable à Mathilde Gremaud, même si elle a souffert d'une légère commotion cérébrale après une chute à l'entraînement fin septembre. La Fribourgeoise de 20 ans est tout simplement devenue la première femme à poser un «Switch Double Cork 1440», un saut abordé et posé en arrière qui comprend deux tours au-dessus de la tête et quatre rotations autour de l'axe horizontal.



La Gruérienne aura certainement l'occasion de tester cette figure en compétition à la mi-décembre à Copper Mountain, où sont programmées les premières épreuves de Big Air et de half-pipe. En attendant, elle cherchera à s'illustrer samedi à Stubai en slopestyle, discipline dont elle est la vice-championne olympique.

Cinq Suisses en finale à Stubai

Mathilde Gremaud est d'ailleurs la seule Suissesse à avoir passé l'écueil des qualifications, la Championne olympique genevoise Sarah Höfflin et la Grisonne Giulia Tanno ayant échoué. Chez les hommes, ils seront en revanche quatre Helvètes à viser la victoire samedi en finale (16 participants, contre 8 finalistes chez les dames).

Le champion du monde 2019 de Big Air Fabian Bösch a même réussi la deuxième meilleure performance des qualifications en Autriche. Son compère Andri Ragettli, détenteur de la Coupe du monde de slopestyle, sera également de la partie samedi, tout comme Kim Gubser et Nils Rhyner (17 ans). Autant à l'aise sur les réseaux sociaux que sur la neige, Fabian Bösch et Andri Ragettli devraient d'ailleurs tenir les premiers rôles tout au long de l'hiver.

Retour à la page d'accueilRetour au sport