Petra Vlhova

"Le Gros Globe ? Evidemment mon objectif principal"

Chris Geiger, à Crans-Montana

20.1.2021

Grande dame de ce début de saison, Petra Vlhova s'est confiée mercredi au terme du premier entraînement en vue des descentes de Crans-Montana. La leader du classement général a notamment révélé ses grands objectifs pour cette fin d'hiver.

Petra Vlhová vise le Gros Globe de cristal et des médailles mondiales.
Keystone

Petra Vlhova, quelles sont vos premières impressions sur cette piste du Mont-Lachaux ? 

«Mes sentiments étaient bons, même si le revêtement était un peu mou et différait d'un endroit à l'autre. La neige était ainsi parfois douce et parfois agressive. Mais j'ai eu globalement un bon 'feeling' lors de ce premier entraînement (ndlr : la Slovaque a pris le 11e rang).»

D'ailleurs, quelles sont vos attentes pour ce week-end à Crans-Montana (deux descentes et un Super-G) ?

«Je souhaite simplement avoir un bon 'feeling' et retrouver la confiance en skiant bien. Si je ressens cette assurance au fond de moi, alors je serai très heureuse.»



Vous participez à toutes les courses cette saison, vous n'avez donc pas le temps de vous reposer. Ressentez-vous un peu de fatigue ?

«Je savais dès l'été dernier ce qui allait m'attendre cet hiver. Je n'ai effectivement pas le temps de me reposer ni de m'entraîner car j'ai tout le temps des courses, mais je le savais. Je continue de regarder de l'avant, même si parfois je suis fatiguée. Les bons jours sont toutefois meilleurs pour la récupération.»

Vous dominez actuellement les classements du général et du slalom et avez déjà fêté six podiums dont quatre victoires. Quel bilan dressez-vous de votre début de saison ? 

«Cette première moitié de saison a été bonne. Si le début de l'hiver a été parfait, la fin ne l'a pas été. Je reste toutefois en course dans les différents classements. Je ferai le point à la fin de la saison. Si le Gros Globe est mon objectif principal ? Evidemment, mais je verrai à la fin de l'hiver si j'aurai réussi à atteindre ce but.»



D'ailleurs, quelle est votre plus grande rivale au classement général ? Michelle Gisin (2 à 60 points) ou Mikaela Shiffrin (4e à 210 unités) ?

«Il y a beaucoup de filles, pas uniquement ces deux ! Tout le monde est très rapide cette saison. Il y a certes peu de filles - peut-être trois ou quatre - en slalom capables de jouer les podiums. Mais en vitesse, en géant et au général, il y a beaucoup de densité à l'image de Marta Bassino (ndlr : 3e à 152 points) ou Federica Brignone (ndlr : 8e à 346 unités). Tout est donc encore ouvert. Il faut bien skier et rester concentrée sur toutes les prochaines courses. Si je veux gagner le général, je dois être au top à chaque course.»

Si vous êtes excellente en slalom et en géant, que devez-vous à l'inverse encore améliorer en vitesse ?

«J'ai évidemment des progrès à faire en descente et en Super-G. Je dois donc m'entraîner dans ces deux disciplines, mais c'est difficile. Comme je veux rester parfaite en slalom et en géant, je n'ai pas forcément le temps de m'entraîner en vitesse. Je dois donc choisir dans quelle direction je veux m'orienter entre les disciplines techniques et celles de vitesse.»

Cela fait désormais près d'une année que nous vivons avec la pandémie de coronavirus. Est-ce difficile mentalement de se motiver ?

«Non, ce n'est pas difficile d'avoir la motivation durant cette crise sanitaire. Ce qui est compliqué, c'est d'être toujours dans une bulle. Nous ne pouvons voir personne, que ce soit la famille ou d'autres gens... Ou alors, si nous côtoyons du monde, nous avons peur. C'est plutôt cet aspect qui est dur.»

Finalement, les Championnats du monde approchent à grands pas (du 8 au 21 février). Quels seront vos objectifs du côté de Cortina ?

«Mon but est de décrocher des médailles, mais c'est trop tôt pour en parler. Je suis ici à Crans-Montana, ensuite il y a Kronplatz (ndlr : un géant) et finalement Garmisch pour d'autres courses de vitesse (ndlr : un Super-G et une descente). C'est pourquoi je ne pense pas encore aux Mondiaux.»

Retour à la page d'accueilRetour au sport