«Notre sport est en danger» Les skieurs alertent la FIS sur l'environnement

ATS

12.2.2023 - 21:15

La star Mikaela Shiffrin, parmi une centaine de skieurs internationaux, a demandé à la FIS d'intensifier ses efforts en faveur de l'environnement en toute «transparence», dans une lettre ouverte dimanche.

Mikaela Shiffrin fait partie des signataires de la lettre
Mikaela Shiffrin fait partie des signataires de la lettre
Keystone

ATS

12.2.2023 - 21:15

«Notre sport est en danger», alerte une lettre préparée par l'association Protect Our Winters (POW) et signée par 142 skieurs de différentes disciplines (ski alpin, freestyle, freeride), dont les stars Mikaela Shiffrin et Aleksander Aamodt Kilde. Le document a été remis de façon symbolique à la FIS à Courchevel, quelques heures après la descente hommes des Championnats du monde de ski alpin.

«De plus en plus de compétitions sont annulées faute de neige (...) bientôt il ne sera plus possible de produire de la neige artificielle sur plusieurs sites habituels de Coupe du monde vu l'augmentation des températures», préviennent les skieurs.

La lettre demande à la FIS d'aménager son calendrier, afin de raréfier les déplacements intercontinentaux (le circuit alpin fait étape cette saison à deux occasions différentes en Amérique du nord) et de retarder le début des compétitions. Plusieurs courses prévues fin octobre et en novembre 2022 ont été annulées face au manque de neige.

Les sportifs demandent aussi que l'engagement de la FIS pris en 2021 de réduire de moitié son empreinte carbone soit suivi d'un plan concret «rendu public avant le début de la saison prochaine», et réclame de la part de l'instance une «totale transparence».

Un sujet très important

La FIS avait annoncé fin 2021 vouloir devenir la première fédération internationale «carbone-positive» grâce à un programme de protection des forêts vierges en Amazonie. Un projet qui devrait idéalement rester annexe selon POW, pour qui la priorité devrait être de «réduire les émissions» actuelles.

«Il est grand temps d'aborder ce sujet très important. On voit que le monde change, on voit également l'impact que cela a sur notre sport», a commenté Kilde, dans la foulée de sa médaille d'argent obtenue lors de la descente.

«Je veux continuer à faire ce que j'aime, nous devons faire de notre mieux pour que ça continue, mais je veux aussi que les générations futures puissent le faire, a affirmé le Norvégien. C'est une super lettre qui aborde quelque chose que nous devons garder en tête toute notre vie.»

ATS