Courchevel-Méribel Flury fantastique championne du monde de descente, Suter 3ème !

ats

11.2.2023 - 12:04

Incroyable Jasmine Flury! La Grisonne a remporté l'or de la descente des Mondiaux de Méribel, alors que la tenante du titre Corinne Suter a récupéré le bronze.

ats

11.2.2023 - 12:04

Pointée du doigt après les quatre premières courses, l'équipe de Suisse a relevé la tête avec la manière. Mais ce n'est pas celle que l'on attendait qui s'est parée d'or.

Trente ans après Urs Lehmann et son improbable succès à Morioka, c'est donc la Grisonne de 29 ans qui a su s'imposer au nez et à la barbe des favorites. Partie avec le dossard numéro 2, Flury a su profiter de conditions idéales en réussissant la course de sa vie. Montée une seule fois sur le podium en descente l'an dernier à Garmisch, Flury ne comptait qu'une victoire en Coupe du monde. C'était en Super-G à St-Moritz en 2017.

Pas les mots

Au micro des télévisions, la Grisonne avait de la peine à trouver ses mots: «Cela ressemble à un rêve. Et en plus Corinne qui termine 3e, c'est fou. J'ai remarqué que mon matériel fonctionnait bien sur cette neige à partir du deuxième entraînement. Et puis le numéro 2 était finalement un très bon dossard. J'ai vraiment fait une super manche. Et dire que j'étais malade il y a deux semaines et que je n'avais plus d'énergie...»

La journée helvétique est encore plus belle avec la troisième place de Corinne Suter (à 0''12). Tenante du titre, la championne olympique a donné le maximum compte tenu des circonstances et de sa commotion subie il y a trois semaines à Cortina. Meilleure qu'aux entraînements, en bête de course qu'elle est, la Schwytzoise s'est battue jusqu'au bout pour obtenir le bronze. Il s'agit de sa cinquième médaille mondiale, la troisième de suite dans la discipline après l'argent en 2019 et l'or en 2021.

Suter la guerrière

«Je ne savais pas comment cela allait se passer, mais c'est sûr que c'était tout sauf simple, a dit Suter au micro de la RTS. Après ma chute, je me suis rendue compte que les Mondiaux étaient si proches et je me demandais si j'allais pouvoir participer. Et une semaine après ma chute, la situation était encore pire. J'ai profité des trois entraînements, mais je ne savais quand même pas où j'en étais. Les entraîneurs m'ont dit qu'il n'y avait que moi qui pouvait savoir et sentir. Ils m'ont dit d'avoir confiance en moi et de voir comment ça ira. Et aujourd'hui, d'être sur le podium avec Jasmine, c'est un jour parfait!»

C'est l'Autrichienne Nina Ortlieb qui s'est glissée entre les deux Suissesses, à 0''04 de Flury.

Goggia se loupe

Lara Gut-Behrami avait les armes pour se mêler à la lutte pour l'or, mais la Tessinoise, à l'instar d'autres favorites, n'a pas pu se battre à armes égales avec son dossard 14. Elle a fini 9e. Le jour de ses 31 ans, Priska Nufer a pris la 11e place. Dernière Suissesse en lice, Joana Hählen a terminé 17e.

Grandissime favorite, Sofia Goggia a manqué sa course. Comme d'habitude aux Championnats du monde, serait-on tenté d'écrire. La Bergamasque a enfourché une porte sur la fin de parcours. Mais même sans cette erreur, la meilleure descendeuse du monde n'aurait sans doute pas réussi à prendre la tête.

La championne du monde Jasmine Flury est reçue à la Maison de la Suisse

La championne du monde Jasmine Flury est reçue à la Maison de la Suisse

Jasmine Flury devient championne du monde de descente de manière sensationnelle. Elle partage le podium avec l’une de ses meilleures amies, Corinne Suter, qui termine troisième.

12.02.2023

ats