Lake Louise

Odermatt sur le podium de la descente 

ATS

26.11.2022

Marco Odermatt a pris la 3e place de la descente de Lake Louise. Il a échoué à 0''10 d'Aleksander Aamodt Kilde, alors que Daniel Hemetsberger s'est glissé entre les deux hommes.

Marco Odermatt tout près de la victoire à Lake Louise
Marco Odermatt tout près de la victoire à Lake Louise
KEYSTONE

ATS

26.11.2022

Il a manqué dix centièmes ou probablement trois kilos à Marco Odermatt pour épingler la première descente de sa carrière. Dans l'Alberta, le détenteur du gros globe a fait pratiquement tout juste.

Au dernier temps intermédiaire, le Nidwaldien possédait encore 0''15 d'avance sur Kilde avec en sus une excellente vitesse au-dessus des 100 km/h. Mais il y a eu ce dernier virage légèrement moins propre que le reste de sa course. Une «erreur» qui coûte cher dans une discipline où les plus forts se tiennent en quelques poussières de secondes.

Alors oui, le Norvégien a mieux négocié le dernier schuss en parvenant certainement à mieux plaquer ses skis au sol. Cela lui a permis d'enlever la septième descente de sa carrière. «Odi» se contentera de son cinquième podium dans la discipline en espérant une première victoire le week-end prochain à Beaver Creek sur cette Birds of Prey qu'il apprécie particulièrement.

Les Suisses ont réussi un beau résultat d'ensemble. Arrivé à la der au Canada pour ménager son genou, Beat Feuz a fait ce que l'on attendait de lui sur une piste qui ne fait pas partie de ses favorites, mais où il a obtenu quatre podiums par le passé. Solide sur le haut, le champion olympique bernois a lui aussi laissé des plumes dans les trente dernières secondes de course. Reste qu'il a tout de même décroché la 5e place.

Membre des meilleurs descendeurs de la planète, Niels Hintermann s'est lui aussi bien comporté en restant sous la seconde de retard au 7e rang. Ce fut plus compliqué pour Stefan Rogentin qui s'est finalement classé 19e. Un cinquième Suisse est entré dans les points puisque Gilles Roulin a pris la 24e place.

De retour après quasiment deux ans loin de la neige, Mauro Caviezel n'a pas rallié l'arrivée. Mais le Grison avait un temps intermédiaire intéressant avant de sortir. Tout ce beau monde se retrouvera dimanche soir pour un Super-G avec un Marco Odermatt affamé et déjà en quête de revanche.