Garmisch

Paris prive Feuz d'un fantastique triplé

ATS

4.2.2021

Auteur d'un somptueux doublé à Kitzbühel, Beat Feuz n'est pas parvenu à signer un troisième succès d'affilée en Coupe du monde de descente. Le Bernois a pris la 2e place vendredi à Garmisch-Partenkirchen derrière un Dominik Paris retrouvé.

Ce podium, son 39e en descente et le 51e au total, lui permettra d'aborder les Mondiaux de Cortina d'Ampezzo en pleine confiance. L'Emmentalois est monté à quatre reprises sur la «boîte» cet hiver dans la discipline en six courses, et sa 10e place de Bormio n'était bien qu'en accident de passage.

Battu de 0''37 par Dominik Paris sur la neige bavaroise, Beat Feuz conforte d'ailleurs sa première place au classement de la spécialité. «Kugelblitz» porte son avance sur son dauphin Matthias Mayer (3e vendredi à 0''40) à 48 unités, avec encore deux descentes (Kvitfjell et Lenzerheide) au programme.

Le grand retour de Paris

Désormais 3e de ce classement, Dominik Paris accuse 118 longueurs de retard sur le vainqueur des trois derniers Globes de la discipline. Mais l'Italien atteint son pic de forme au meilleur moment, lui qui avait été victime d'une déchirure du ligament croisé antérieur du genou droit à la fin janvier 2020.

Dominik Paris a cueilli vendredi sa première victoire de l'hiver, la 15e au total en descente (soit autant que Franz Heinzer). Le champion du monde en titre de super-G avait entamé prudemment la saison (16e en super-G et 10e en descente à Val d'Isère), mais il monte clairement en puissance à l'aube de «ses» Mondiaux.

Nouveau top 10 pour Odermatt

Marco Odermatt abordera lui aussi les championnats du monde en confiance. Le prodige nidwaldien a pris la 8e place vendredi à 1''12 du vainqueur, obtenant le meilleur résultat de sa jeune carrière en descente. Carlo Janka a quant à lui décroché une belle 6e place (à 1''02), comme lors de la première descente de Kitzbühel.



Retour à la page d'accueilRetour au sport