Pékin 2022 Pékin 2022 : coup de chaud sur les Paralympiques d’hiver

ATS

9.3.2022 - 12:17

La vague de chaleur qui a touché Zhangjiakou et les épreuves de sprint en ski de fond mercredi a surpris les athlètes, sans perturber la légende Brian McKeever, sacré et qui se rapproche du statut de sportif paralympique le plus titré de l'histoire.

L’épreuve du sprint en ski de fond aux Paralympiques s’est déroulée sous 17°C. 
L’épreuve du sprint en ski de fond aux Paralympiques s’est déroulée sous 17°C. 
Keytone

9.3.2022 - 12:17

Il y a un mois, lors des Jeux olympiques sur ce même site, le froid et le blizzard avaient contraint à reporter certaines épreuves, mais mercredi, lors du sprint, les fondeurs ont pour certains choisi de concourir... en tee-shirt, alors que les températures dans la ville voisine frôlaient les 17°C.

«Ce genre de conditions pompe votre énergie», a commenté la Norvégienne Birgit Skarstein (catégorie assise), qui a comparé le temps à celui du mois de juillet en Norvège. Sur les pistes, les températures étaient 10 degrés plus fraîches, mais bien au-dessus du point de congélation, entraînant un début de fonte de la neige artificielle.

Davantage mal

«Cela ralentit tout le monde», explique l'Américain Aaron Pike, toujours en catégorie assise, qui ajoute que les sportifs de sa catégorie souffrent «un peu plus». «Ils n'utilisent pas leurs abdominaux, leur dos, ne lancent pas leur corps dans tous les mouvements de traction. Ils utilisent juste leurs bras.»

Les paralympiens avaient enduré des conditions similaires à Pyeongchang-2018 et Sotchi 2014. Cette fois, les organisateurs ont été contraints d'avancer d'un jour les épreuves de banked slalom en snowboard, de samedi à vendredi, en raison d'un «risque élevé de pluie et de fonte des neiges». Celles du slalom en ski alpin samedi (femmes) et dimanche (hommes) se dérouleront plus tôt dans la matinée.

15e titre pour Brian McKeever

La chaleur n'a en revanche pas empêché la légende Brian McKeever, 42 ans, de décrocher son 15e titre paralympique, le deuxième à Pékin en s'imposant en catégorie malvoyant. «Honnêtement, je pense que pour nous, c'est probablement un avantage (parce que mon guide Russell Kennedy et moi) n'avons pas autant de vitesse et de puissance que certains plus jeunes», a-t-il déclaré à l'AFP.

Le vétéran canadien, déjà sacré lors du 20 km classique deux jours plus tôt, peut encore égaler le record de l'ex-skieur allemand Gerd Schönfelder, qui avec 16 médailles d'or est le sportif paralympique le plus titré de l'histoire. Il pourra le faire samedi en cas de sacre lors de l'épreuve moyenne distance. Sa compatriote Natalie Wilkie a elle été médaillée d'or en catégorie debout alors que le Français Benjamin Daviet a décroché son premier titre à Pékin chez les hommes.

Le Canada, avec 16 médailles (7 titres), prend la deuxième place du tableau des médailles devant l'Ukraine (19, 6 or) et derrière la Chine (31, 10 or). Le pays hôte poursuit sa moisson avec quatre nouvelles breloques dont deux titres mercredi en catégorie assis: chez les hommes, Zheng Peng décroche sa deuxième médaille d'or des Jeux tout comme sa compatriote Yang Hongqiong.

En curling fauteuil, alors que le premier tour était toujours en cours mercredi, le curleur britannique David Melrose est tombé de son fauteuil et a dû être évacué sur civière lors de la rencontre contre le Canada. Il a été «transporté à l'hôpital» pour des examens, a précisé un porte parole de sa délégation.

ATS