Super League

Le programme foot du week-end pour ne rien louper

blue Sports

6.5.2022

Chaque vendredi, nos journalistes et consultants vous présentent le programme foot du week-end en Super League pour ne rien louper. Cette semaine, Loïc Reffet évoque notamment le déplacement capital du FC Sion au Letzigrund dans notre capsule #ASHTACLE.

Les prochains jours s’annoncent périlleux pour Filip Stojilkovic et le FC Sion.
Keystone

blue Sports

6.5.2022

Une semaine anglaise de tous les dangers pour Sion

180’ pour rester dans l’élite !

Dimanche à 14h15, le FC Sion ira défier GC sur sa pelouse du Letzigrund. L’enjeu ? Terminer cette 33ème ronde en maintenant un écart de 4 points (minimum) avec le FC Lucerne, barragiste.

Les Sédunois pourraient ainsi directement assurer leur maintien trois jours plus tard à Tourbillon lors de la réception du poursuivant lucernois. Se sauver à trois journées de la fin, voilà un luxe que les supporters valaisans n’ont plus connu depuis l’exercice 2016/2017 !

Les hommes de Paolo Tramezzani restent sur une défaite rageante contre YB après s’être sabordé en toute fin de rencontre. À l’image de la prestation face aux Bernois, le FC Sion oscille actuellement entre stupéfiante retenue et fougue décomplexée. Le point de bascule semble toujours ténu, tout comme l’écart qui le sépare des grandes peurs de fin de saison.

Loïc Reffet, journaliste blue Sports

Les mauvaises langues diront que les saisons se suivent et se ressemblent du côté de Tourbillon. Et on peut difficilement les contredire.

C'est ainsi que le FC Sion se retrouve en mauvaise posture avant cette 33ème journée de Super League. Les Valaisans végètent à une huitième place de tous les dangers et qui fait d’eux la cible principale du barragiste Lucerne.

Pour se sortir de ce bourbier, la troupe de Paolo Tramezzani va au devant de quatre jours importantissimes pour son avenir dans l’élite du football suisse. Elle se mesure d’abord à Grasshopper, qui n’a plus connu la défaite depuis cinq rencontres, dimanche au Letzigrund. Elle accueillera ensuite le FC Lucerne mercredi sur ses terres.

Autant dire que ces deux chocs face à deux adversaires directs dans la lutte contre la relégation valent leur pesant d’or. Inutile donc d’insister sur les conséquences pour les Sédunois en cas d’issue négative...



Lausanne-Sport : la relégation actée dimanche ?

La chute semble désormais inévitable pour le FC Lausanne-Sport, battu la semaine passée sur la pelouse du FC Lucerne (3-0). Cette relégation pourrait ainsi être officialisée dimanche (à 16h30) si les Vaudois n’obtiennent pas un meilleur résultat que leurs concurrents de Suisse centrale.

Pour maintenir un semblant d’espoir, le LS n’aura pas le droit à l’erreur lors de la réception du FC Bâle (à 16h30). Le club rhénan vient de faire ses adieux au titre, mais ne peut pas pour autant se relâcher. Son deuxième rang est toujours prisé par Young Boys, revenu à trois points.



Allô Genève ? Servette ne répond plus

Trois revers consécutifs et une place (6e) dans le ventre mou de la Super League : la fin de saison s’annonce longue pour le Servette FC, qui n’a plus rien à jouer. Les Genevois auront toutefois à coeur de laver leur honneur après trois prestations sans relief.

Pour ce faire, les Grenat devront ramener quelque chose de leur déplacement à la Swissporarena (à 16h30). Face à eux, ils retrouveront un FC Lucerne requinqué et qui croit plus que jamais à un sauvetage en première division sans un passage par la case barrage. Les hommes de Mario Frick gardent en effet en ligne de mire Grasshopper et Sion, qui pointent respectivement à six et quatre unités à quatre rondes du terme.



Lugano et Saint-Gall à la chasse aux Young Boys

Avant de voir les clubs romands en découdre lors du rendez-vous dominical, la journée de samedi sera riche en enseignements dans la course à l’Europe. Troisième au classement, Young Boys occupe confortablement la dernière place qualificative pour les compétitions continentales.

Mais celle-ci fait encore saliver le FC Lugano et le FC Saint-Gall, tous deux à six points des Bernois. Les Tessinois, qui accueillent justement ces derniers au Cornaredo (à 18h00), ont ainsi l’occasion de mettre YB sous pression en cas de victoire.



Saint-Gall, lui, abat également son ultime carte. S’ils souhaitent encore prétendre à l’Europe, les Brodeurs devront vaincre dans leur stade (à 20h30) le nouveau champion de Suisse, le FC Zurich, qui a décroché son 13e sacre le week-end précédent. Ce duel, entre les deux meilleures formations de 2022, risque bien de faire des étincelles.



Super League : programme et classement