Roland-Garros

À seulement 18 ans, Coco Gauff peut rêver de finale

ATS

31.5.2022 - 16:31

Coco Gauff (no 18) disputera sa première demi-finale de Grand Chelem jeudi à Roland-Garros. L'Américaine, qui se frottera à l'Italienne Martina Trevisan (WTA 59) pour une place en finale, s'est imposée 7-5 6-2 devant sa compatriote Sloane Stephens (WTA 64) mardi en quart de finale.

ATS

31.5.2022 - 16:31

Quart de finaliste l'an dernier, Coco Gauff a donc franchi un palier supplémentaire sur la terre battue parisienne. A 18 ans, elle peut même rêver à une première finale majeure. Elle fera figure de favorite face à l'étonnante Martina Trevisan (28 ans), qui a pour sa part battu Leylah Fernandez (no 17) 6-2 6-7 (3/7) 6-3 mardi.

Coco Gauff a dominé les débats face à la lauréate de l'US Open 2017 Sloane Stephens, qui avait remporté leur seul précédent face-à-face l'été dernier à Flushing Meadows. Elle aurait même pu s'imposer plus largement, elle qui a mené 5-2 dans la première manche avant de voir son adversaire égaliser à 5-5.

Stoppée par la future championne Barbora Krejcikova l'an dernier à Paris pour son premier quart de finale majeur, Coco Gauff s'est également montrée fébrile au moment de servir pour le match à 7-5 5-1, commettant deux doubles fautes. Mais elle a su serrer sa garde pour conclure cette partie en signant son sixième break.

Un 10e succès de rang pour Trevisan

Martina Trevisan figure elle aussi pour la première fois dans le dernier carré d'un Grand Chelem. Quart de finaliste en 2020 à la Porte d'Auteuil et titrée à Rabat il y a dix jours, l'Italienne a cueilli face à la finaliste du dernier US Open Leylah Fernandez sa 10e victoire consécutive.

Martina Trevisan a su garder son calme après la pert de la deuxième manche, dans laquelle elle avait manqué une première balle de match à 6-2 5-4 sur son service. «Sur la première balle de match, j'étais trop nerveuse, j'ai trop réfléchi en me disant que je n'étais qu'à un point de la demi-finale», a-t-elle confié.

La gauchère de Florence a rapidement pris le large dans un troisième set où elle a mené 4-0, profitant aussi du manque de constance de son adversaire à l'échange (44 fautes directes). Elle a concédé un nouveau break alors qu'elle servait pour le match à 5-1, mais n'a pas tremblé au moment de conclure à 5-3.

ATS