Alexander Zverev : "L'ATP se bouge enfin le cul"

ATS

7.10.2021 - 13:59

ATS

7.10.2021 - 13:59

Alexander Zverev est satisfait que l'ATP ait lancé une enquête à son encontre. L'Allemand, 4e joueur mondial, s'est exprimé en conférence de presse mercredi avant le Masters 1000 d'Indian Wells.

Zverev (ici à l'US Open) est satisfait que l'ATP ait ouvert une enquête à son encontre.
Keystone

Le champion olympique de Tokyo est accusé de violences conjugales par son ancienne petite amie Olga Sharypova. «Il est très difficile pour moi de blanchir mon nom. Cela fait longtemps que je demande que cela se produise», a expliqué le no 4 mondial devant la presse avant le Masters 1000 d'Indian Wells.

«Je sais que les médias disent que c'est une mauvaise nouvelle pour moi. Mais je suis en fait assez content, car j'espère que cela permettra de régler la question», a poursuivi le demi-finaliste du récent US Open à propos de l'ouverture d'une enquête par l'ATP.



Procédure en Allemagne

L'année dernière, l'ancienne junior russe Olga Sharypova a accusé – sans pour autant saisir la justice – Alexander Zverev de violences physiques et psychologiques, commises notamment lors du Masters 1000 de Shanghaï en 2019. Ces allégations ont toujours été rejetées par le Hambourgeois.

Le magazine en ligne Slate a publié en août plus de détails sur ces accusations. Cela a poussé Sascha Zverev à entamer une procédure judiciaire en Allemagne et à publier une déclaration dans laquelle il niait «catégoriquement et sans équivoque» avoir été violent avec Olga Sharypova.



Trop tard

Pour Alexander Zverev, l'enquête arrive même trop tard. «L'ATP a attendu un an de trop, pour être honnête», a déclaré le no 4 mondial, qui ne sait toutefois pas encore exactement comment l'ATP entend enquêter sur ces allégations qui circulent depuis des mois. «Bien sûr, je serai interrogé, ils seront interrogés – mais honnêtement, je n'en ai aucune idée», a-t-il souligné à ce sujet.

Zverev veut pouvoir passer à autre chose le plus rapidement possible. Il a expliqué que cette affaire avait fait passer au second plan l'année exceptionnelle qu'il a connue sur le plan sportif. Il est donc ravi «que l'ATP se bouge enfin le cul et fasse quelque chose.»

«Pour que vous puissiez laisser tout cela derrière vous et que je puisse me concentrer à nouveau sur le joueur de tennis que je suis», a lâché l'Allemand. «Je suis no 4 mondial, j'ai gagné les Jeux olympiques, deux tournois Masters 1000 cette année. Et la plupart des conférences de presse où je vais parlent de ces conneries, malheureusement.»

ATS