US Open

US Open : Belinda Bencic impériale et en mode express

ATS

2.9.2021 - 19:24

ATS

2.9.2021 - 19:24

Belinda Bencic (no 11) poursuit sereinement sa route à l'US Open. La championne olympique de simple, demi-finaliste en 2019 à Flushing Meadows, s'est hissée au 3e tour en dominant Martina Trevisan (WTA 106) 6-3 6-1.

Belinda Bencic poursuit tranquillement sa route à l'US Open.
Belinda Bencic poursuit tranquillement sa route à l'US Open.
Keystone

Euphorique depuis son double podium olympique (or en simple, argent en double au côté de Viktorija Golubic), Belinda Bencic a dominé Martina Trevisan (WTA 106) 6-3 6-1 au 2e tour.

Retrouvailles avec Pegula

En 8es de finale, la demi-finaliste de l'édition 2019 devra prendre le meilleur sur l'Américaine Jessica Pegula (no 23), qu'elle avait vaincue 6-3 6-3 au 1er tour du tournoi olympique.

Une tâche très loin d'être insurmontable si la St-Galloise évolue dans le même registre que dans ses deux premiers tours. Impressionnante sur son service face à Arantxa Rus (WTA 71) deux jours plus tôt, elle a survolé les débats face à Martina Trevisan jeudi dans le stade Louis Armstrong.

Belinda Bencic n'a connu qu'une petite baisse de régime dans cette partie longue de 72', concédant le break pour laisser la gauchère florentine recoller à 3-3 dans le set initial. Mais sa réaction fut magistrale: elle a remporté 12 des 13 derniers points de la première manche, empochant même huit jeux d'affilée.

Seulement 8 fautes directes

«Je me sentais vraiment bien sur le court», a souligné la St-Galloise, qui n'a concédé que 9 points sur son engagement et n'a commis que 8 fautes directes dont 3 dans la deuxième manche. «Les conditions n'étaient pas faciles, car il y avait beaucoup de vent d'un côté du court», a-t-elle expliqué.

«Mais je suis heureuse, car le soleil était de retour après les intempéries de mercredi», a rappelé Belinda Bencic, justement en lice dans un stade Louis Armstrong qui s'était retrouvé inondé la veille au soir alors même qu'il était recouvert de son toit rétractable.

Sereine tant dans son jeu que dans ses propos, l'ex-no 4 mondial figure pour la sixième fois «seulement» en 16e de finale d'un tournoi du Grand Chelem. Un stade de la compétition qu'elle a atteint à trois reprises à Flushing Meadows, où elle avait joué son premier quart de finale majeur en 2014 à l'âge de 17 ans.



ATS