Belinda Bencic «Cette équipe me pousse à donner le meilleur»

ATS

11.11.2022 - 17:18

L'équipe de Suisse se retrouve à nouveau à deux marches d'un premier sacre dans la Billie Jean King Cup. Les protégées du capitaine Heinz Günthardt ont battu le Canada dès les matches de simple vendredi à Glasgow pour se hisser comme l'an dernier en demi-finale.

ATS

11.11.2022 - 17:18

C'est la championne olympique de simple Belinda Bencic (WTA 12) qui a offert la victoire à la Suisse, 1re du groupe A. En mission en Ecosse, la St-Galloise s'est imposée 6-0 7-5 face à la gauchère Leylah Fernandez (WTA 40), finaliste de l'US Open 2021 et victorieuse de deux de leurs trois précédents duels.

«Nous n'étions pas favorites dans cette partie. Mais Viki (Viktoria Golubic) a fait un super job» en battant Bianca Andreescu 2-6 6-3 6-4 dans le premier match. «C'est toujours plus simple à négocier lorsque l'on mène 1-0 que quand est obligé de gagner», a expliqué une Belinda Bencic satisfaite de son niveau de jeu.

«Nous étions prêtes pour une longue bataille, mais je suis heureuse que nous nous soyons imposées en deux matches», a poursuivi la St-Galloise, dont l'équipe affrontera les USA ou la République tchèque en demi-finale samedi dès 17h.

«Jamais seule sur le court»

«Cette équipe est vraiment la meilleure», a ajouté Belinda Bencic. «Elle me pousse à chaque instant à donner le meilleur de moi-même, et je ne me sens jamais seule sur le court», a poursuivi la St-Galloise, qui a décroché face à Leylah Fernandez son 15e succès en 21 matches disputés en simple dans la compétition.

Cet état d'esprit que louent depuis des années les Suissesses a permis à Belinda Bencic de retrouver ses esprits au meilleur moment dans le deuxième set, alors que tout était trop «simple» jusqu'à 6-0 1-0. Il a aussi permis à Viktorija Golubic (WTA 77) de se sublimer.

La Zurichoise de 30 ans avait offert le premier point à la Suisse en renversant une situation très compromise face à l'ex-no 4 mondial Bianca Andreescu (WTA 45). «Mon équipe m'a tellement soutenue. Sans eux, j'aurais perdu en deux sets secs», a-t-elle relevé.

«Le public m'a aussi apporté l'énergie nécessaire. J'étais nerveuse en début de match, mais j'ai donné tout ce que j'avais», a poursuivi la quart de finaliste de Wimbledon 2021, qui avait été titularisée aux dépens de Jil Teichmann (WTA 35) par un Heinz Günthardt comme souvent bien inspiré.

Tchéquie en demies

La Suisse disputera donc samedi la cinquième demi-finale de son histoire dans cette compétition, la quatrième depuis 2016. Elle rêve de conquérir enfin un premier titre, 24 ans après le terrible échec subi par le duo Martina Hingis/Patty Schnyder face à l'Espagne et douze mois après avoir subi la loi de la Russie à Prague.

Belinda Bencic et Cie, qui avaient battu une équipe d'Australie privée d'Ashleigh Barty en demi-finale en 2021, n'auront pas la tâche aussi aisée samedi en Ecosse. Les Suissesses se frotteront à la toujours redoutable République tchèque, sacrée six fois depuis 2011 dans cette épreuve.

ATS