Cincinnati : Teichmann sombre en finale et voit son rêve s'envoler

ATS

22.8.2021

ATS

22.8.2021

Jil Teichmann (WTA 76) ne remportera pas son troisième titre sur le circuit WTA au tournoi de Cincinnati. La Suissesse s'est lourdement inclinée (6-3 6-1) contre la no 1 mondiale Ashleigh Barty dimanche en finale.

Jil Teichmann (WTA 76) n'a pas signé un exploit de plus à Cincinnati. Victorieuse de Naomi Osaka, de Belinda Bencic et de Karolina Pliskova, elle est tombée en finale devant Ashleigh Barty.

Maîtresse de son sujet, la no 1 mondiale s'est imposée 6-3 6-1 après 1h12' de match. La Championne de Wimbledon n'a laissé aucune chance à la Suissesse. Personne ne joue aussi bien au tennis aujourd'hui que l'Australienne. Avec son jeu plat et ce coup droit qu'elle lâche très souvent à la perfection le long de la ligne, elle évolue dans un registre magnifique. La voir jouer ainsi est un véritable régal.

Même si elle n'est pas allée au bout de l'aventure pour cueillir le troisième titre de sa carrière, Jil Teichmann mérite tous les bravos. Le seul regret qu'elle peut nourrir réside dans ce premier break concédé à 4-3 au cours d'un jeu où elle n'aura sans doute pas témoigné de toute la rigueur voulue. Et une fois devant au score, Ashleigh Barty devient presque injouable. Elle s'avance comme la grandissime favorite de l'US Open qui débutera le 30 août à New York.

Rien au hasard

Admise dans le tableau principal de ce tournoi WTA 1000 de l'Ohio grâce à une wild card, Jil Teichmann a, elle aussi, pris date. Son parcours à Cincinnati, riche de trois victoires probantes contre trois des douze meilleures joueuses de la WTA et qui va lui permettre de figurer lundi au 45e rang de la WTA, ne doit rien au hasard. Il a été accompli par une joueuse de 24 ans qui est enfin libérée de ses soucis physiques. Blessée à la cuisse et à la cheville cette année, elle a, ainsi, été contrainte de déclarer forfait pour Roland-Garros avant d'être encore un peu trop «juste» au début juillet à Lausanne.

A Cincinnati, la gauchère qui passait pour une spécialiste de la terre battue, la surface sur laquelle elle a remporté ses deux titres WTA à Prague et à Palerme en 2019, a apporté une éclatante confirmation: elle peut également briller sur le dur comme elle l'avait laissé entrevoir l'an dernier avec une finale à Lexington et cette année avec sa demi-finale à Dubaï.

«J'ai toujours cru être capable de bien jouer sur toutes les surfaces, lâche-t-elle. Bien sûr, j'ai grandi sur terre battue et je m'entraîne le plus souvent à Barcelone. Mais cela ne change rien à mon approche pour le dur. Je sais que mon service est plus efficace sur les revêtements rapides. Et gagner des points gratuits sur ma première balle facilite bien la vie.»

Cette semaine, Jil Teichmann sera, en principe, en lice au tournoi WTA 250 de Cleveland où elle doit affronter la Russe Anna Blinkova (WTA 81) au premier tour. Mais c'est bien sûr à Flushing Meadows où on l'attend. Au même titre que Belinda Bencic et que Viktorija Golubic, les deux autres atouts du tennis suisse en cet été 2021.