Stuttgart : cruelle désillusion pour Dominic Stricker

ATS

11.6.2021

ATS

11.6.2021

La belle aventure de Dominic Stricker (ATP 335) a pris fin vendredi sur le gazon de Stuttgart. Le grand espoir bernois (18 ans) s'est incliné 6-7 (4/7) 7-6 (7/4) 6-3 devant l'Américain Sam Querrey (ATP 67) au stade des quarts de finale, après avoir bénéficié d'une balle de match au deuxième set.

Le champion junior de Roland-Garros 2020 aura donc remporté deux matches dans la cité allemande, comme lors du récent Geneva Open où il avait fait ses débuts sur le circuit principal. Mais ses regrets sont bien plus vifs qu'après son quart de finale perdu dans la Cité de Calvin face à Pablo Andujar, en trois sets également.

Dominic Stricker s'est en effet procuré une balle de match à 7-6 5-4 sur le service du grand Sam Querrey (1m98), demi-finaliste de l'édition 2017 de Wimbledon et quart de finaliste en 2019, alors qu'il venait de gagner trois jeux d'affilée pour relancer ses actions. Il n'est toutefois pas parvenu à la convertir.

Vainqueur des cinq tie-breaks qu'il avait disputés jusque-là à Stuttgart face à Radu Albot et au 20e mondial Hubert Hurkacz, le Bernois a également eu sa chance dans le jeu décisif de la deuxième manche. Il a en effet mené 4/2 après avoir armé un somptueux passing de revers, puis 4/3 avec deux points à suivre sur son service...



Mais Dominic Stricker a chuté sur le point suivant, se faisant même mal à l'aine. Soigné après le tie-break, il n'a jamais eu sa chance dans la manche décisive. Auteur de 32 aces, Sam Querrey a signé le break décisif dans le huitième jeu avant de conclure sur sa troisième balle de match grâce à un service gagnant.

Dominic Stricker n'aura guère le temps de ruminer cette défaite frustrante, lui qui doit enchaîner avec les qualifications du tournoi de Halle ce week-end. Plus riche de 18'300 euros, il grimpera par ailleurs à la 289e place mondiale, alors qu'il figurait au 874e rang avant son titre au Challenger de Lugano en mars.