Feuilleton Djokovic

Le «Djoker» va dire ses quatre vérités

ATS

3.2.2022 - 13:29

Novak Djokovic racontera d'ici «sept à dix jours» sa «version de l'histoire» de son expulsion en janvier par les autorités australiennes. Cette mesure l'avait empêché de disputer le premier Grand Chelem de la saison.

Tennis : Novak Djokovic remercie le président serbe pour son soutien

Tennis : Novak Djokovic remercie le président serbe pour son soutien

Le numéro un mondial du tennis Novak Djokovic a remercié jeudi le président serbe pour son soutien pendant la période où il a été détenu et expulsé d'Australie en raison de son statut vaccinal.

03.02.2022

ATS

3.2.2022 - 13:29

«Je vous prie de patienter, dans les prochains sept à dix jours je vais m'adresser aux médias plus en détail et avec, pour ainsi dire, ma version de l'histoire et de tout ce qui s'est passé en Australie», a déclaré «Nole» aux journalistes venus à la présidence serbe pour sa première apparition publique annoncée depuis son retour en Serbie. Lors d'une brève conversation devant les médias avec le président Aleksandar Vucic, il n'a pas donné d'autres détails sur ses intentions.

Il a surtout tenu à remercier le chef de l'Etat et ses supporters serbes pour le soutien obtenu pendant sa bataille judiciaire pour tenter de rester en Australie et disputer un tournoi qu'il avait déjà remporté neuf fois.



Après avoir dans un premier temps obtenu une dérogation pour venir en Australie, grâce aux tests certifiant qu'il avait contracté le Covid-19 un mois avant le tournoi, le Serbe a finalement été expulsé après dix jours de feuilleton judiciaire par le gouvernement australien, juste avant le début du tournoi. Le gouvernement australien a justifié sa décision par le «risque sanitaire» que le joueur de 34 ans, non vacciné contre le Covid-19, pouvait représenter.

Le Parquet serbe a annoncé mercredi que les résultats des tests PCR présentés par Djokovic afin d'obtenir une dérogation, dont certains médias ont contesté l'authenticité, étaient «valides». Depuis son retour en Serbie le 17 janvier, Djokovic a fait preuve d'une grande discrétion, n'apparaissant que quelques fois en public, notamment au Monténégro, sans faire de déclarations.

ATS