Swiss Indoors


Federer: "Ce que j'ai vu de Copil contre Zverev m'a beaucoup plu"

Chris Geiger, à Bâle.

27.10.2018

Roger Federer s'est facilement qualifié pour la finale des Swiss Indoors en écrasant le fantôme de Daniil Medvedev (6-1 6-4). Le "Maître" affrontera dimanche le qualifié roumain Marius Copil dans l'espoir de décrocher un 9e titre à Bâle. De quoi être de bonne humeur en conférence de presse. Extraits.

Roger Federer peut avoir le sourire: le Bâlois s'est facilement qualifié pour la finale des Swiss Indoors.
Roger Federer peut avoir le sourire: le Bâlois s'est facilement qualifié pour la finale des Swiss Indoors.
Keystone

Le public de la Halle Saint-Jacques s'attendait à une demi-finale indécise, il l'a eue! Mais c'est bien le duel entre Marius Copil et Sascha Zverev (6-3 6-7 6-4) qui a tenu en haleine les supporters bâlois 2h32 durant.

Car la rencontre entre Roger Federer et Daniil Medvedev (6-1 6-4) a très vite tourné à la démonstration: le Rhénan s'est imposé en 1h05, malgré un petit relâchement en fin de match. Gageons que ses fans ne lui en voudront pas! 

Au sortir de ce succès aisé, c'est évidemment un Roger Federer tout sourire qui s'est présenté en conférence de presse d'après-match. A l'instar du public, le Bâlois s'est dit surpris d'un tel scénario.

"Après le match de Shanghaï, je m'attendais à un nouveau combat. En Chine, j'avais dû monter presque 50 fois au filet pour marquer des points. Mais aujourd'hui (samedi), Medvedev a eu davantage de peine. C'était peut-être dû aux conditions de jeu, qui sont complètement différentes. Nous sommes en 'altitude' ici à Bâle comparé à Shanghaï, les balles réagissent différemment."

«Mes déplacements étaient plus fluides et mon jeu de jambes était meilleur»

C'est pourquoi le tenant du titre a opté pour une tactique différente. "J'ai davantage utilisé le slice qu'en Chine. Le kick aussi, car ce dernier ne réagit pas en Chine à cause des conditions." Des choix judicieux qui ont perturbé le Russe, mais pas que. "J'ai surtout mieux bougé, mes déplacements étaient plus fluides et mon jeu de jambes était meilleur."

Le numéro 3 mondial a également évoqué une certaine fatigue chez son adversaire. "En terminant aussi tard son quart de finale contre Tsitsipas et après avoir autant lutté pour se qualifier, il est toujours difficile de revenir sur le court."

Mais cette courte nuit n'enlève en rien le mérite du "Maître". "J'ai livré mon meilleur match du tournoi. Avec une semaine aussi compliquée, j'étais prêt à concéder un break. C'est pourquoi je me suis concentré sur les jeux de service adverses pour réaliser moi le break. Dans chaque manche je suis allé chercher un deuxième break car c'est le plus important, ça te laisse une marge de sécurité."

Un forcing payant lors du deuxième set, puisque Federer a vu Medvedev revenir de 5-1 à 5-4. Mais le mal était fait et le "Maestro" pouvait conclure dans la foulée. Et s'offrir une 14e finale à Bâle face au surprenant Marius Copil.

"Ce que j'ai vu de Copil contre Zverev m'a beaucoup plu et il a mérité sa victoire. La clé pour lui a été de marquer ses jeux de service car il possède un super service. En finale, je devrai donc avant tout me concentrer sur mes mises en jeu. Et si l'occasion de breaker se présente sur ses deuxièmes balles, alors je devrai absolument la saisir."

Si Federer se montre aussi irrésistible derrière ses premières balles dimanche que lors de sa demi-finale (26 points remportés sur 30 joués), alors la belle aventure bâloise de Marius Copil devrait prendre fin. Et un 99e trophée viendrait garnir l'étagère du Suisse.

Retour à la page d'accueilRetour au sport