Federer: "Cela n’aide pas les jeunes joueurs à avoir du succès rapidement"

Teleclub NB

14.9.2018

Dans une interview donnée au site anglais "express.co.uk", Roger Federer a expliqué le pourquoi du comment de l'absence de victoire des moins de 20 ans dans les tournois du Grand Chelem.

Federer: "Aujourd’hui, les joueurs âgés sont restés avec cette envie de gagner, ils ont peut-être plus faim que les générations passées"
Keystone

Il fut un temps où Boris Becker gagnait Wimbledon à 17 ans, le même âge qu’avait alors Chang lors de sa victoire à Paris. Ou encore lorsque Nadal remportait pour la première fois Roland Garros à 19 ans et qu’Hewitt était numéro 1 mondial à 20 ans.

Aujourd’hui le Top 100 a la moyenne d’âge la plus haute de l’histoire et les derniers vainqueurs en Grand Chelem ont tous plus de trente ans. Des chiffres qui ne surprennent pas Federer qui revient sur les facteurs importants pour être au top niveau très jeune. "Je crois que les jeunes de 17, 18 ou 19 ans peuvent à nouveau remporter des Grand Chelem, il n’y a aucun doute. Cela dépend de la génération. Peu importe le travail qui est imposé, il faut aussi avoir de la chance de posséder du talent et avoir l’appui des parents et des entraîneurs. Le pays aussi est important et le soutien de la fédération. Il faut que tout cela fonctionne à la perfection pour gagner un Grand Chelem" explique le Bâlois.

"Pour gagner un Grand Chelem en étant si jeune, il faut aussi un peu de chance mais je pense que cela peut à nouveau se passer dans le futur" stipule le numéro 2 mondial qui, à 37 ans, a toujours cette faim de victoire propre à sa génération. "Aujourd’hui, les joueurs âgés sont restés avec cette envie de gagner, ils ont peut-être plus faim que les générations passées et font très attention à leur style de vie aussi. C’est normal, nous pouvons voyager plus facilement qu’avant, avoir notre propre physio, notre entraîneur personnel et pleins d’autres choses qui aident à rester au top."

Pour terminer, l’homme qui a emporté le 28 janvier dernier son vingtième tournoi du Grand Chelem est revenu sur la difficulté pour la Next Gen de surpasser cette jeunesse éternelle des anciens.

"Les anciennes générations se retiraient vers 30-32 ans et maintenant tout le monde joue jusqu’à 35 ans et plus. Être mieux physiquement nous aide à jouer plus longtemps et en conséquence cela n’aide pas les jeunes joueurs à avoir du succès rapidement"

Retour à la page d'accueil