Swiss Indoors


Federer en favori devant son public

ATS

19.10.2018

Les Swiss Indoors de Bâle débutent la semaine prochaine. Tenant du titre, Roger Federer y a des points à défendre, alors que l'adversité n'est pas très menaçante.

Tenant du titre, Roger Federer y a des points à défendre aux Swiss Indoors de Bâle.
Keystone

Pour Roger Federer, c'est simple: s'il veut rester dans le Top 4 mondial à moyen terme, il doit faire aussi bien que l'année précédente. Sur les 6250 points qu'il détient actuellement, 4200 seront remis en jeu d'ici à la mi-mars. A commencer par la semaine prochaine, à Bâle, dont il est le tenant du titre.

A Saint-Jacques, s'il venait à remporter son 99e tournoi ATP, il conserverait déjà 500 points. Mais, dans les mois à venir, les erreurs de parcours seront difficilement compensées. Il lui incombe donc de s'imposer à Bâle, à Melbourne et à Rotterdam, comme lors des précédentes éditions. Aussi, il devra parvenir au moins en demi-finale aux Masters de Londres, ainsi qu'en finale à Indian Wells. Tout un programme.

Deux autres Top 10

Mais, à Bâle, l'occasion est belle de prendre son élan pour la suite. Seuls deux autres joueurs du Top 10 seront présents en Suisse: Alexander Zverev (ATP 5) et Marin Cilic (6). Avec Stefano Tsitsipas (16), Marco Cecchinato (18) et Jack Sock (19), le nombre de pensionnaires du club des 20 meilleurs joueurs mondiaux se monte à un total de 6. Pour le numéro 3 mondial, le premier gros danger doit intervenir en demi-finale, lorsque Cilic risque de s'opposer à lui, à condition que le tirage au sort les réunisse dans la même partie de tableau. Pour Zverev, il faudra attendre la finale.

Abordable. A condition d'élever son niveau de jeu. Car il a beau s'être imposé neuf fois à Bâle, et à chaque fois lors de ses quatre dernières participations, affronter un joueur hors du Top 10 n'est pas gage de victoire pour Federer ces derniers mois. Un constat qui s'est vérifié la semaine passée à Shanghai, lorsqu'il a perdu en deux sets contre le Croate Borna Coric en demi-finale.

Autre adversaire potentiel pour le Bâlois: Stan Wawrinka. 68e mondial, le Vaudois doit sa présence à son statut de "Commitment Player", une règle permettant à un joueur qui figurait dans le Top 30 il y a un an de disputer deux tournois ATP 500 de son choix. Il sera donc présent aux Swiss Indoors. Cela pourrait aussi être le cas de Henri Laaksonen, qui attend une wild-card.

Une enceinte agrandie

Cette édition 2018 présente une nouveauté non négligeable. Après trois ans de rénovation, la St. Jakobshalle a gagné en capacité. Elle peut désormais accueillir 12'400 spectateurs, soit 3400 de plus que les années précédentes. Une extension qui a coûté plus de 100 millions de francs.

Federer y reprendra ses marques mardi à 19h00, pour son entrée en lice, 20 ans après sa première participation. Mais c'est bien lundi que le tournoi sera lancé, avec deux matchs en soirée. Ils seront connus samedi, une fois le tirage au sort effectué.

Retour à la page d'accueilRetour au sport