Masters ATP : Djokovic pour effacer un peu plus Federer

ATS

12.11.2021 - 09:23

ATS

12.11.2021 - 09:23

Assuré de terminer l'année dans la peau du no 1 mondial pour la septième fois, Novak Djokovic parti en quête d'un nouveau record dès dimanche à Turin. Le Serbe vise un sixième sacre dans le Masters ATP.

Novak Djokovic vise un 6e sacre record au Masters ATP.
Keystone

Novak Djokovic égalera un record détenu par Roger Federer s'il triomphe le 21 novembre à Turin, qui accueille pour la première fois le tournoi réunissant les huit meilleurs joueurs de la saison. Mais son dernier sacre dans les «ATP Finals» remonte à 2015, avec un succès en finale face à Roger Federer dans l'O2 Arena de Londres.

Absent en 2017, le Serbe reste sur quatre échecs dans le Masters. Battu en finale en 2016 et en 2018, il avait été sorti dès la phase de poules en 2019, subissant alors la loi de Roger Federer dans un troisième match décisif, et s'était incliné au stade des demi-finales face à Dominic Thiem l'an passé.

L'échec semble digéré

Comme l'an passé, Novak Djokovic fait figure de favori à l'heure d'entamer les «ATP Finals». Il arrive en confiance à Turin après avoir battu son grand rival Daniil Medvedev (no 2) en trois sets dimanche dernier en finale du Masters 1000 de Paris, où il faisait son retour à la compétition après une pause de près de deux mois.



Son échec dans sa quête d'un Grand Chelem calendaire à l'US Open, où il avait été dominé par Daniil Medvedev – et inhibé par la pression – en finale, semble avoir été digéré. Nole est passé à autre chose et, fort d'un nouveau record assuré à Paris-Bercy, il aborde le rendez-vous turinois avec une pression moindre sur ses épaules.

Novak Djokovic entamera son Masters lundi à 14h face au «rookie» norvégien Casper Ruud (no 7). Ses autres adversaires dans le groupe vert sont le Grec Stefanos Tsitsipas (no 4), qui reste sur un abandon à Bercy, et le Russe Andrey Rublev (no 5), qui n'a gagné que deux matches dans ses quatre derniers tournois.

Medvedev l'outsider

L'autre favori de ce Masters est forcément Daniil Medvedev, tenant du titre dans le Masters. Le Russe s'est imposé comme le dauphin et le principal contradicteur de Novak Djokovic, avec deux finales de Grand Chelem disputées cette année face au Serbe (défaite à Melbourne et victoire à New York).



Le no 2 mondial n'affiche pas la même confiance que l'an dernier, lui qui avait conquis le titre à Paris-Bercy avant de débarquer à Londres pour le Masters. Et sa tâche s'annonce plus délicate dans un groupe rouge où figurent également Alexander Zverev (no 3), Matteo Berrettini (no 6) et l'autre néophyte, Hubert Hurkacz (no 8).

Mais Daniil Medvedev demeure l'homme à battre dans cette poule. Il reste ainsi sur quatre succès de suite face à Alexander Zverev, dont un cinglant 6-2 6-2 en demi-finale à Bercy. Il mène 2-0 dans son face-à-face avec Matteo Berrettini et affiche un bilan équilibré (1-1) face à Hubert Hurkacz, qu'il affrontera dimanche à 14h.

ATS