Masters : Medvedev titré au terme d'une finale épique !

ATS

22.11.2020

Daniil Medvedev (ATP 4) a remporté pour la première fois de sa carrière le Masters ! L'Autrichien a battu dimanche en finale Dominic Thiem (ATP 3) en trois manches (4-6 7-6 6-4).

Masters : Medvedev titré au terme d'une finale épique !

Masters : Medvedev titré au terme d'une finale épique !

Daniil Medvedev (ATP 4) a remporté pour la première fois de sa carrière le Masters ! L'Autrichien a battu dimanche en finale Dominic Thiem (ATP 3) en trois manches (4-6 7-6 6-4).

23.11.2020

Daniil Medvedev (no 4) a conquis le premier grand titre de sa carrière en s'adjugeant le dernier Masters disputé dans l'O2 Arena.

Le Russe de 24 ans s'est imposé 4-6 7-6 (7/2) 6-4 en 2h42' en finale à Londres face au vainqueur du dernier US Open Dominic Thiem (no 3).

Sacré dans le Masters 1000 de Paris le 8 novembre, Daniil Medvedev conclut donc en beauté une saison qui fut pour le moins compliquée jusqu'à ce fabuleux mois de novembre. Il n'avait auparavant pas joué la moindre finale en 2020, et n'avait plus battu de joueur figurant parmi les dix meilleurs mondiaux depuis octobre 2019.

De 0-3 à 5-0

Vainqueur de quatre tournois en 2019 – dont deux Masters 1000 -, Daniil Medvedev a remporté ses dix derniers matches dans cet exercice 2020 avec au passage sept succès face à des top 10. Il a d'ailleurs battu les trois premiers mondiaux (Novak Djokovic, Rafael Nadal et Dominic Thiem) pour cueillir le titre à Londres!

Troisième joueur à réussir cet exploit après Boris Becker (Stockholm 1994), Novak Djokovic (Montréal 2007) et David Nalbandian (Madrid 2007), Daniil Medvedev a démontré toute sa force de caractère dans l'O2 Arena. Sa métamorphose est remarquable: battu dans ses trois matches de poule en 2019, il a remporté ses cinq matches cette année!

Le Russe – qui parle un français quasi parfait – est en outre revenu de loin tant samedi soir que dimanche. Battu 3-6 7-6 (7/4) 6-3, Rafael Nadal a en effet servi pour le gain de leur demi-finale à 6-3 5-4, concédant alors un jeu blanc. Dominic Thiem a quant à lui mené 2/0 dans le tie-break de la deuxième manche en finale.

Déjà battu en finale de ce Masters l'an passé, l'Autrichien se reprochera toutefois peut-être avant tout ce «passing shot» à bout portant manqué sur l'une des deux balles de break dont il a bénéficié à 3-3 dans le deuxième set. Car il n'a pas pu faire grand-chose sur les sept derniers points du tie-break.

Comme face à Rafael Nadal, le Russe a su forcer son destin en se montrant plus agressif. Ses slices de revers et son jeu de défense sans faille ont également fini par avoir raison de Dominic Thiem, qui a en outre semblé plus fatigué alors que son adversaire avait conclu sa demi-finale peu avant minuit samedi soir.

Onze ans après Davydenko

Dominic Thiem a pourtant su réagir après la perte du deuxième set. L'Autrichien de 27 ans a écarté les cinq premières balles de break auxquelles il a dû faire face dans la manche décisive. Mais la sixième occasion fut la bonne pour Daniil Medvedev, qui a signé le break décisif dans le cinquième jeu de l'ultime set.

Daniil Medvedev a conservé sans trembler cet avantage pour devenir le deuxième Russe à gagner le Masters après Nikolay Davydenko, vainqueur de la première édition jouée dans l'O2 Arena en 2009. Il est aussi le premier joueur à terminer un Masters invaincu une année après un zéro pointé.

Retour à la page d'accueilRetour au sport