Garbine Muguruza entre dans l'histoire 

ATS

18.11.2021 - 07:24

ATS

18.11.2021 - 07:24

L'Espagne tient sa première lauréate du Masters WTA.

Garbiñe Muguruza a réussi là où Arantxa Sanchez avait échoué 28 ans plus tôt, remportant sa finale à Guadalajara contre Anett Kontaveit pour finir en beauté une saison marquant son retour au plus haut niveau.

La lauréate de Roland-Garros 2016 et de Wimbledon 2017 s'est imposée 6-3 7-5 devant l'Estonienne. Elle va donc finir l'année à la 3e place au classement mondial, après trois ans passés loin du top 10. Seules l'Australienne Ashleigh Barty (WTA 1), qui a renoncé au Masters, et la Bélarusse Aryna Sabalenka (WTA 2), éliminée en phase de groupes, la devancent.

«Je suis très heureuse et soulagée, car j'ai eu du mal au début du tournoi, mais j'ai ensuite réussi à mieux jouer. Je me suis prouvée à moi-même que je peux être la meilleure. Ca signifie beaucoup pour moi de gagner un si grand tournoi, ici en Amérique Latine. C'est tout simplement parfait», a réagi la native de Caracas au Venezuela.

Agée de 28 ans, Muguruza, qui fut no 1 mondiale en septembre 2017, boucle ainsi de la meilleure façon une année 2021 durant laquelle elle s'est également imposée à Dubaï et Chicago. Ce titre au Masters est le dixième de sa carrière.

L'expérience de Muguruza

Pour sa quatrième participation à l'épreuve après 2015, 2016 et 2017, Garbiñe Muguruza jouait sa première finale. Contrairement à Arantxa Sanchez, qui fut la première de son pays à atteindre ce stade en 1993, finalement battue par l'Allemande Steffi Graf, elle n'a pas laissé passer l'occasion de la remporter.

Qualifiée grâce à une fin de saison tonitruante marquée par quatre titres glanés entre fin août et fin octobre (Cleveland, Ostrava, Moscou et Cluj), Anett Kontaveit n'était pas à mésestimer. A la forme éblouissante de l'Estonienne, Garbiñe Muguruza a opposé son expérience des grands rendez-vous qui lui a servi dans l'approche et les moments-clés de la rencontre.

Muguruza sur sa lancée?

Anett Kontaveit a pourtant eu sa chance, surtout dans une deuxième manche où elle a mené 5-3. Mais Garbiñe Muguruza a vite retrouvé son tennis de contre pour remporter les quatre jeux suivants et s'imposer en 1h39', décrochant ainsi un troisième titre au Mexique après les deux conquis à Monterrey en 2018 et en 2019.

L'Espagnole, qui espère poursuivre sur sa lancée à l'Open d'Australie en janvier, succède au palmarès à Ashleigh Barty. Celle-ci avait triomphé en 2019 à Shenzhen, l'édition de l'an passé ayant été annulée en raison de la pandémie de Covid-19 et celle de cette année délocalisée à Guadalajara pour les mêmes raisons.

ATS