Rafael Nadal

«Aujourd’hui, c’est devenu insupportable»

ATS

13.5.2022 - 07:23

Rafael Nadal a expliqué avoir eu «de nouveau très mal au pied» durant son 8e de finale perdu jeudi au Masters 1000 de Rome face à Denis Shapovalov.

ATS

13.5.2022 - 07:23

«Je ne me suis pas blessé, je suis un joueur qui vit avec cette blessure. Il n'y a rien de nouveau. C'est là...», a souligné l'Espagnol, atteint du syndrome de Muller-Weiss qui entraîne notamment une nécrose de l'os naviculaire. Cette maladie rare est incurable et Nadal avait dû mettre un terme à sa saison 2021 en août en raison de douleurs trop fortes.

«Malheureusement, mon quotidien est difficile. Même comme ça je fais de mon mieux. Evidemment, j'ai parfois du mal à accepter la situation. C'est frustrant parfois quand je ne peux pas m'entraîner normalement pendant plusieurs jours», a indiqué l'homme aux 21 titres majeurs. «Aujourd'hui (jeudi), ça a recommencé au milieu du deuxième set, et c'est devenu insupportable», a-t-il ajouté.

«C'était fou»

«C'est une douleur qui va et qui vient. Parfois plus forte, parfois moins. Aujourd'hui, c'était fou», a-t-il souligné. «Je ne sais pas comment ce sera dans deux jours, dans une semaine. Je ne sais vraiment pas» a regretté un Rafael Nadal «triste» de quitter ainsi un tournoi où il visait un onzième titre.

«La chose la plus négative pour moi aujourd'hui, c'est que je me sentais vraiment jouer nettement mieux. J'ai beaucoup mieux joué en début de partie. Même mon entraînement et mon échauffement étaient nettement meilleurs que l'autre jour», a-t-il indiqué.

Accepter et se battre

«Je dois accepter la situation et me battre. Je ne peux rien dire de plus. Je ne sais pas si je dois me reposer ou m'entraîner. Mais j'ai toujours un objectif dans une semaine et quelques jours. Je vais rêver de cet objectif», a-t-il assuré en référence à Roland-Garros (22 mai-5 juin) où il espère se battre pour un 14e trophée.

«Aujourd'hui, je ne pouvais pas jouer. Mais peut-être que dans deux jours ça ira mieux. A Roland-Garros, j'aurai mon médecin avec moi. Ca peut aider», a-t-il conclu.

ATS