Nick Kyrgios

«J'ai besoin d'un grand verre de vin»

ats

4.7.2022 - 17:54

Malgré une épaule endolorie et des impasses parfois stupéfiantes, Nick Kyrgios trace toujours sa route à Wimbledon. L'Australien s'est hissé pour la deuxième fois de sa carrière en quart de finale.

ats

4.7.2022 - 17:54

40e mondial, Nick Kyrgios s'est imposé 4-6 6-4 7-6 (7/2) 3-6 6-2 devant Brandon Nakashima (ATP 56). Moins de quarante-huit heures après son clash contre Stefanos Tsitsipas, Nick Kyrgios n'a, cette fois, commis aucun débordement sur le court. Il s'est appliqué à vaincre cette douleur à l'épaule qui l'a conduit à céder les premier et quatrième sets sans vraiment se battre dans le «money time». Il a toutefois aisément forcé la décision dans la manche décisive sur des jeux de retours disputés avec toute l'intensité voulue.

Un 6 sur 6 qui veut dire beaucoup

«J'ai besoin d'un grand verre de vin ce soir, c'est certain !» L'Australien avoue à sa manière d'être revenu de loin dans ce match. Pour une fois maître de ses nerfs malgré une fin de quatrième set pitoyable dans la mesure où il a saboté son dernier jeu de service, l'Australien a fait parler son expérience dans la dernière manche. «Je n'ai jamais perdu un cinquième set à Wimbledon», rappelle-t-il. Il en est à six sur six dans cette statistique qui veut dire beaucoup.

Mercredi en quart de finale, le «bad boy» de Canberra affrontera Cristian Garin (ATP 43), auteur de la première remontada de la quinzaine. Appelé à affronter au premier tour Matteo Berrettini avant que ce dernier ne renonce en raison de sa positivité au Covid-19, le Chilien a battu 2-6 5-7 7-6 (7/3) 6-4 7-6 (10/6) Alex de Minaur (ATP 27) après un long combat de 4h34'. Cristian Garin a sauvé deux balles de match face à l'Australien à 5-4 15-40 au cinquième set pour se qualifier pour le premier quart de finale de sa carrière dans un tournoi du Grand Chelem.

«Je ne trouve pas vraiment les mots pour décrire mon bonheur. J'ai tout donné contre l'un des meilleurs joueurs sur gazon», souligne le joueur de Santiago. Ce fut un grand combat. Quatrième Chilien à atteindre ce stade de la compétition à Wimbledon après Luis Ayala, Ricardo Acuna et Fernando Gonzalez, Cristian Garin peut attendre Nick Kyrgios avec une certaine sérénité. Son coup droit et son mental devraient lui permettre de faire le match avec l'Ausralien.

C'est terminé pour les Françaises

Dans le simple dames, l'aventure est terminée pour les Françaises. Comme Caroline Garcia la veille, Alizé Cornet (WTA 37) et Harmony Tan (WTA 115) ont été éliminées en huitièmes de finale, battues respectivement par l'Australienne Ajla Tomljanovic (WTA 44) et par l'Américaine Amanda Anisinova (WTA 25). En revanche, elle continue pour Simona Halep (WTA 18). Seule lauréate d'un titre du Grand Chelen en lice dans le tableau, la Roumaine a laissé une très grande impression devant Paula Badosa (WTA 4). Victorieuse 6-1 6-2 de l'Espagnole, elle est bien partie pour rafler la mise une deuxième fois à Londres, trois ans après son premier succès.

ats