"Rien à foutre" - Benoît Paire se lâche sur un sujet épineux

AFP

2.11.2021

AFP

2.11.2021

L'Open d'Australie devrait se disputer uniquement avec des joueurs vaccinés. Lancé sur le sujet après son élimination au premier tour du Masters 1000 de Paris, Benoît Paire s'en est donné à coeur joie.

Benoît Paire a un avis bien tranché sur la question de la vaccination en tennis.
Keystone

Victoire ou pas, on s'ennuie rarement avec Benoît Paire. Tant sur les courts... que devant les micros, où le Français s'est encore montré bavard lundi soir, suite à son élimination à Bercy face à Pablo Carren Busta (6-3 6-4). Avec un sujet pour le moins sensible.

«Moi, ceux qui ne sont pas vaccinés, je n'en ai rien à foutre», a en effet lancé lundi le Tricolore, qui a été l'un des premiers joueurs de tennis à se faire vacciner contre le Covid-19 et qui entend bien retrouver en 2022 son niveau pré-pandémie, dès l'Open d'Australie en janvier.

«Il n'y a plus de quarantaine à Melbourne si on est vacciné. Franchement, s'ils ne jouent pas (ndlr : les non vaccinés), tant mieux pour moi», a-t-il asséné après sa défaite au premier tour du Masters 1000. «À la limite, s'il n'y a que moi qui y vais, je suis très content. Moi, je suis motivé pour faire une très bonne saison l'année prochaine», a-t-il ajouté.

Benoît Paire : «Les autres, je m'en fous»

Avant d'insister : «S'il y en a qui ont peur de se faire vacciner, qu'ils ne se fassent pas vacciner et puis qu'ils restent en Europe», a-t-il encore affirmé, en référence notamment au numéro un mondial Novak Djokovic, réticent au vaccin.

Visiblement très déterminé, l'Avignonnais n'a pas caché ses ambitions pour les mois à venir. «Moi, je veux jouer à fond l'année prochaine. Les autres, je m'en fous. Ceux qui ne sont pas vaccinés, ce n'est pas mon problème. Je sais que je suis prêt à faire un très bon 2022».

Pour rappel, l'État de Victoria, dont la capitale Melbourne accueillera l'Open d'Australie en janvier prochain, a annoncé la semaine dernière qu'aucune dispense spéciale ne sera accordée aux joueurs non vaccinés pour qu'ils puissent participer au premier Grand Chelem de la saison. Cette décision pourrait ainsi exclure de la compétition le tenant du titre, Novak Djokovic.