Wimbledon

Roger Federer peine mais poursuit sa route

ATS

3.7.2021

ATS

3.7.2021

Roger Federer (no 6) a rempli un premier objectif à Wimbledon en se qualifiant pour les 8es de finale. L'octuple vainqueur du tournoi s'est imposé 6-4 6-4 5-7 6-4 devant le Britannique Cameron Norrie (no 29) samedi au 3e tour.

Présent pour la 81e fois dans le tableau final d'un tournoi majeur, Roger Federer se hisse au 4e tour pour la 69e fois au total, la 18e sur l'herbe londonienne! Il devra vaincre l'Italien Lorenzo Sonego (no 23) lundi pour se retrouver pour la... 58e fois en quart de finale d'un Grand Chelem.

Le Bâlois de bientôt 40 ans aurait pu (dû?) aborder ce 8e de finale en totale confiance. Mais la baisse de régime qu'il a connue samedi sur le Centre Court en fin de troisième manche incite à une certaine prudence. Elle lui a coûté un set, et a entamé quelque peu une réserve d'énergie qui n'est plus inépuisable.

Une baisse de régime évitable

Roger Federer avait pourtant réussi le match parfait jusqu'à 6-4 6-4 5-5 et 15/40 sur le service adverse. Mais il n'est pas parvenu à convertir ces balles de break, qui avaient le poids de balles de match tant le Bâlois avait totalement maîtrisé son sujet jusque-là sur son engagement.

Frustré d'avoir laissé passer ces opportunités, Roger Federer a concédé son premier break de la partie dans la foulée pour offrir la troisième manche à son adversaire. Sa sérénité s'est alors envolée. Si bien qu'il fut incapable de conserver le break que Cameron Norrie lui a offert dans le cinquième jeu du quatrième set.

Le Bâlois a néanmoins su éviter une cinquième manche de tous les dangers, serrant cette fois-ci son jeu dans le "money time". Il a signé son quatrième break de l'après-midi dans le neuvième jeu du quatrième set et a conclu cette partie dans la foulée sur sa première balle de match, après 2h34' de jeu.

"Super soulagé"

"Je suis super soulagé. C'était une grosse bataille, alors que j'étais tellement proche de pouvoir servir pour le match" dans la troisième manche, a lâché sur le court Roger Federer, qui avait laissé éclater sa joie au terme de cette partie. "Mais Cameron a mérité de gagner le troisième set", a-t-il souligné.

"Je suis dans l'ensemble satisfait de mon niveau de jeu", a poursuivi le Bâlois, bien plus conquérant dans ses deux derniers matches que dans son 1er tour face à Adrian Mannarino (ATP 41). Pour mémoire, il avait été malmené par le Français jusqu'à l'abandon de ce dernier à l'entame du cinquième set.

"Il s'agit de mon dernier tournoi du Grand Chelem avant de passer le cap des 40 ans" le 8 août prochain. "Ce n'est que du bonus de me retrouver à nouveau ici", a encore expliqué Roger Federer, qui aura l'occasion de recharger ses batteries dimanche lors de la traditionnelle journée de repos en vigueur à Wimbledon.

Sonego tient la forme

Roger Federer devra être en pleine possession de ses moyens lundi. Il a certes dominé Lorenzo Sonego (26 ans) lors de leur seul précédent affrontement. Mais ce duel remonte à l'édition 2019 de Roland-Garros, où le Bâlois s'était imposé 6-2 6-4 6-4. Depuis, son adversaire a beaucoup progressé.

Vainqueur de son premier titre ATP sur le gazon d'Antalya quelques semaines après leur premier face-à-face, Lorenzo Sonego a confirmé ce printemps qu'il était à l'aise sur herbe. Le Turinois a en effet atteint la finale à Eastbourne juste avant le début de cette quinzaine. Il a donc de quoi croire en son étoile.