Dernier adieu

Alain Delon était présent aux obsèques de Jean-Paul Belmondo

Covermedia

10.9.2021 - 13:59

Alain Delon n'était pas à l'hommage rendu à Jean-Paul Belmondo aux Invalides. Mais le monstre sacré du cinéma et ami de l'acteur était ce matin aux obsèques, en l'église Saint-Germain-des-Prés.

Covermedia

10.9.2021 - 13:59

 Alain Delon et son fils Anthony arrivent à la cérémonie funèbre de Jean-Paul Belmondo, à Paris, ce 10 septembre.
 Alain Delon et son fils Anthony arrivent à la cérémonie funèbre de Jean-Paul Belmondo, à Paris, ce 10 septembre.
KEYSTONE

Alain Delon a dit au revoir à son ami et (faux) rival de longue date, Jean-Paul Belmondo, ce matin, en l'église Saint-Germain-des-Prés, où se tenaient dans l'intimité les obsèques du comédien, disparu lundi (6 sept. 21) à l'âge de 88 ans.



Accompagné de son fils, Anthony Delon, et marchant avec une canne, Alain Delon était souriant, malgré les circonstances. Il a été applaudi par la foule présente.

Evidemment, l'acteur n'était pas la seule célébrité à venir saluer une dernière fois la mémoire de celui qui, de la Nouvelle Vague au cinéma d'action et de polar, aura traversé le paysage cinématographique français en y laissant une marque indélébile. Michel Drucker, Claude Lelouche, Pierre Richard, Béatrice Dalle, Jean Dujardin, Thierry Frémaux, ou encore Luis Fernandez étaient eux aussi venus rendre un dernier hommage à Jean-Paul Belmondo.

La cérémonie réservée aux proches n'a pas été retransmise à l'extérieur, ce qui n'a pas empêché le public, venu en nombre, d'applaudir le cercueil pendant quatre minutes à la fin de la cérémonie, qui a duré près de deux heures. Elle a été marquée par une prise de parole émouvante de Victor Belmondo, un petit-fils de la star, lui-même comédien, et une ovation debout à l'initiative du réalisateur Claude Lelouch, selon Dany Boon, interrogé par BFMTV.

Unis dans la douleur

La famille de l'acteur, dont son fils Paul, sa fille Stella, la petite dernière âgée de 18 ans et l'ex-femme de l'acteur, Natty Tardivel, était unie dans la douleur.

«Belmondo, on a toujours vu ses films en famille, il nous a accompagné», a confié à l'AFP une conseillère bancaire à Paris âgée de 62 ans, qui a pris sa matinée pour être présente devant l'église. «On le voyait toujours quand on allait déjeuner à la brasserie Lipp, sa disparition me touche», confie à l'AFP une Californienne de 66 ans qui visite régulièrement Paris avec son mari.

Immense popularité

Des «Bébel», «Bébel» ont été lancés parmi la foule, comptant des fans arrivés dès 08h00. Des admirateurs ont également applaudi debout de la terrasse des Deux-Magots, à côté de l'église, preuve de l'immense popularité de l'acteur, souvent comparé à un soleil.

De nombreux anonymes s'étaient aussi massés aux alentours de l'édifice religieux pour apercevoir l'arrivée du cercueil de l'acteur aux plus de 80 films, que ce soit contre les barrières de sécurité, où dans les cafés.



La veille, une foule dense s'était pressée aux Invalides après l'hommage rendu au comédien par le président de la République, Emmanuel Macron.

Covermedia