«Les enfants du Platzspitz»: le film phénomène enfin sur Blue

Elvire Küenzi

23.10.2020 - 15:40

En juillet dernier, le film phénomène « Les enfants du Platzspitz » a franchi la barre des 300'000 spectateurs en Suisse alémanique. Jusqu'à aujourd'hui, il s'agit de l'un des plus gros succès de l'année au cinéma.
En juillet dernier, le film phénomène « Les enfants du Platzspitz » a franchi la barre des 300'000 spectateurs en Suisse alémanique. Jusqu'à aujourd'hui, il s'agit de l'un des plus gros succès de l'année au cinéma.
C Films

Pierre Monnard nous livre un long-métrage poignant sur l’enfance de Mia, une jeune fille de 11 ans qui tente de survivre auprès de sa mère toxicomane. Véritable carton en Suisse, le film est disponible en avant-première sur blue Vidéo, la plateforme VOD de Swisscom dès le 23 octobre. A voir absolument.

Je ne sais pas s’il existe de mots assez forts ou assez puissants pour vous parler de ce film. Ce long-métrage est un tourbillon d’émotions, une tempête qui vous fera passer du rire aux larmes, un tsunami qui emporte tout sur son passage.

Comme tout le monde, j’ai beaucoup entendu parler de ce film. J’ai vu la bande-annonce au cinéma et les quelques images que j’avais visionnées m’avaient déjà retourné le cœur.

Un bouleversement profond

En me plongeant dans l’histoire de Mia, je me doutais donc que j’allais être émue... mais j’étais encore bien loin de la vérité. La première fois que j’ai eu les larmes aux yeux, c’était à la 3e minute de film (j’ai vérifié) et je me suis demandée comment j’allais pouvoir continuer le visionnage. Pour être sûre d’être parée à toute éventualité, je suis allée vérifier mon stock de Kleenex. «Les enfants du Platzspitz» est un magnifique film. Poignant. Nécessaire. Tellement bouleversant.

Raconté à travers les yeux d’une enfant, il nous plonge dans la vie, ou plutôt la survie, de Mia, 11ans qui tente de sauver sa mère des ravages de la drogue. Mia va tout faire pour l’aider en la surveillant et en tentant de l’éloigner de ses démons. Son amour pour elle, sa bienveillance, sa lutte sont autant d’éléments qui nous touchent au plus profond de nos cœurs. Nous assistons à cette lutte vaine avec cette question: mais qui va la sauver elle, cette petite fille pas encore adulte mais déjà si loin de l’enfance?

Voir cette publication sur Instagram

Behind the scene #platzspitzbaby 📷 @alibabalife

Une publication partagée par Pierre Monnard (@pierre_monnard) le

Un film adapté d’un livre-témoignage

Cette mise en lumière des années sombres de cette célèbre place de la drogue rappelle avec justesse ce pan terrible de l’histoire suisse des années 1990. Et nous met le nez sur la question de ces «oubliés», de ces enfants qui ont dû survivre au milieu des seringues et de la violence.

«Les enfants du Platzspitz» transpire la vérité à plein nez. Et ce n’est pas pour rien. Le film est adapté du livre de la Zurichoise Michelle Halbheer, un témoignage publié en 2013. Raconté à travers les yeux d’une enfant, le long-métrage gagne encore en force. Et nous transperce littéralement.

Les scènes de complicité entre Mia et sa mère Sandrine nous montrent avec finesse et subtilité le combat que l’enfant doit mener, elles nous montrent l’amour qui existe malgré tout entre elles, elles nous font comprendre pourquoi Mia tient tant à sauver et préserver leur lien. Et à sauver sa mère tout simplement. Jusqu’au moment terrible où les événements vont trop loin et ou Sandrine perd définitivement le contrôle...

Les deux actrices qui interprètent les rôles de Mia et de Sandrine, Luna Mwezi et Sarah Spale, sont absolument formidables et incroyables dans leur interprétation.

Ce film m’a émue comme rarement je l’avais été auparavant.

Si vous avez l’occasion de le voir, ne passez pas à côté. Rendez-vous sur blue Vidéo:

Rédactrice pour différents journaux suisses, blogueuse et passionnée des mots, Elvire Küenzi adore les séries (elle est tombée dans le chaudron magique en regardant Sex and the City et n'en est jamais ressortie)! Elle écrit aussi des romans girly en mangeant des marshmallows et en sirotant des cocktails (avec modération, bien sûr).
Rédactrice pour différents journaux suisses, blogueuse et passionnée des mots, Elvire Küenzi adore les séries (elle est tombée dans le chaudron magique en regardant Sex and the City et n'en est jamais ressortie)! Elle écrit aussi des romans girly en mangeant des marshmallows et en sirotant des cocktails (avec modération, bien sûr).
Retour à la page d'accueil