«L’île de la tentation»: pour ou contre?

Elvire Küenzi

17.5.2019 - 11:00

La chaîne W9 a décidé de ressusciter l’émission«L’île de la tentation».
W9 et Facebook / L'île de la tentation

Après dix ans d’absence, la nouvelle saison de «L’île de la tentation» bat son plein sur W9. Cinq couples mettent leur amour à rude épreuve.

Nous étions au début des années 2000, j’étais adolescente à l’époque et je me rappelle ces soirées passées à regarder «L’île de la tentation». Ces couples qui voulaient tester leur amour, être soumis aux fameux tentateurs et cette phrase du générique «Le meilleur moyen de résister à la tentation est d’y céder» d’Oscar Wilde. Je me rappelle les larmes, les disputes et les trahisons. Je regardais ce programme comme on regarde «Les feux de l’amour», dans l’attente des prochains rebondissements et de cette fin où les amoureux décidaient s’ils souhaitent repartir ensemble ou séparément. La chaîne W9 a décidé de ressusciter l’émission et la diffuse actuellement le jeudi soir à 21h.

Petit rappel du concept pour ceux qui ont vécu dans une grotte et qui ne connaissent pas l’émission: cinq couples se retrouvent dans un cadre idyllique (en général, il y a des palmiers, du sable et l’océan). Les garçons et les filles sont séparés dans deux maisons différentes et baignent au milieu de dix célibataires tous plus canons les uns que les autres. En plus, la plupart du temps, les participants se baladent à moitié nus ou en maillot de bain et autant vous dire que les corps des célibataires sont un appel à la tentation à eux tout seuls.

Cette saison, les caméras de W9 se sont posées en République dominicaine. A l'animation, on retrouve Julie Taton, une jeune femme de 35 ans qui a été élue Miss Belgique en 2003.
W9

Très vicieux

Autres éléments clés pour bien préparer le désastre: des fêtes avec beaucoup de musique et surtout avec beaucoup d’alcool. Bref, tout est fait pour que les hommes et les femmes se rapprochent, se draguent et... succombent. C’est très vicieux cette histoire.

J’ai l’impression d’avoir de nouveau 16 ans quand je regarde cette nouvelle saison de «L’île de la tentation», mêmes images, même profils, je me demande si je suis tombée dans une faille spatio-temporelle. Au début, ça me fait plutôt rire. Puis, je me rends compte que j’ai grandi et que j’ai gagné en maturité. Ce qui me faisait glousser avant ne me fait plus le même effet. Je trouve ces couples affligeants et pathétiques de se mettre dans de telles situations. Voir son mec embrasser une autre femme, se retrouver devant les images de sa copine en train de dévorer un autre homme des yeux, assister aux caresses, aux regards, aux gestes complices... mouais, c’est triste en fait.

Le programme se targue de questionner le sentiment amoureux mais il se contente de provoquer des interrogations et de la méfiance. Les couples participants sont ensemble depuis peu de temps, entre six mois et un an et demi pour la majorité (sauf Molie et Kevin en couple depuis trois ans) et après une demi-heure d’émission, j’ai vraiment envie de zapper. Pour vous livrer un avis complet, je me retiens et me force à tenir jusqu’au bout. C’est dur!

Tristesse, vengeances et désillusions

Au bout du compte, je me suis ennuyée, j’ai trouvé le programme pénible à regarder, il n’y a rien de positif à retirer entre la tristesse, les petites vengeances et les désillusions. L’épreuve du feu de camp où les candidats visionnent les vidéos de leurs amoureux m’a semblé tellement longue et sans intérêt que j’ai hésité à m’étouffer avec les myrtilles que j’étais en train de manger.

J’ai poursuivi péniblement le visionnage et mon verdict est sans appel: je ne regarderai plus «L’île de la tentation». J’ai grandi, R.I.P ma jeunesse.

Vous pouvez retrouver «L’île de la tentation» sur W9 le jeudi soir à 21h. Avec Swisscom TV Air, vous profitez gratuitement de Swisscom TV sur votre ordinateur, votre tablette et votre Smartphone. Ainsi, vous pouvez regarder Swisscom TV, vos enregistrements inclus, où que vous soyez.

Rédactrice pour différents journaux suisses, blogueuse et passionnée des mots, Elvire Küenzi adore les séries (elle est tombée dans le chaudron magique en regardant Sex and the City et n'en est jamais ressortie)! Elle écrit aussi des romans girly en mangeant des marshmallows et en sirotant des cocktails (avec modération, bien sûr).

Que sont devenues les stars des comédies cultes des années 80?

Retour à la page d'accueil