Non, Harry Styles n'est pas le premier à avoir porté une robe!

Covermedia

19.10.2021 - 10:42

Billy Porter a souhaité rappeler que ce n'est pas Harry Styles qui a été précurseur en posant habillé d'une robe pour la couverture de Vogue, mais que c'est bien lui qui a « changé la donne ». L'acteur a remis les pendules à l'heure dans une interview pour The Sunday Times.

Covermedia

19.10.2021 - 10:42

Billy Porter a en effet porté des robes lors de nombreux événements tapis rouge, y compris la veste de smoking en velours et la robe de bal de Christian Siriano qu'il a arborées lors des Oscars 2019.
Covrmedia

Billy Porter a pris pour cible le Vogue américain à propos de la photo de couverture de Harry Styles. L'ancien chanteur de One Direction a porté une robe en dentelle blanche et une veste de smoking noire Gucci pour la séance photo de couverture du numéro de décembre 2020 de la publication de mode, la star britannique devenant le premier homme à décrocher une couverture solo.

Cependant, dans une nouvelle interview avec The Sunday Times, Billy Porter a révélé qu'il était contrarié par la façon dont les rédacteurs en chef de la publication et l'artiste britannique ont été félicités pour avoir « changé la donne » en abordant le sujet des normes de genre dans la mode.

« C'est moi, personnellement, qui ai changé la donne. Et ce n'est pas une question d'ego, c'est juste un fait. J'ai été le premier à le faire et maintenant tout le monde le fait, a commenté l'homme de 52 ans. J'ai l'impression que l'industrie de la mode m'a accepté parce qu'il le fallait. Je n'en suis pas nécessairement convaincu et voici pourquoi. J'ai créé le débat et pourtant Vogue a quand même mis Harry Styles, un homme blanc hétéro, dans une robe sur leur couverture pour la première fois. »

«Déçu»

Billy Porter a en effet porté des robes lors de nombreux événements tapis rouge, y compris la veste de smoking en velours et la robe de bal de Christian Siriano qu'il a arborées lors des Oscars 2019.

Dans son entretien, il a également affirmé qu'il ne cherchait pas à « descendre » Harry Styles, mais qu'il était déçu que le magazine n'ait pas envisagé de faire appel à quelqu'un d'autre pour « représenter » ce « nouveau débat ». « Il s'en fiche, il le fait juste parce que c'est la chose à faire, a-t-il poursuivi. C'est de la politique pour moi. C'est ma vie. J'ai dû me battre toute ma vie pour en arriver à ce moment où je pourrais porter une robe aux Oscars et ne pas être fusillé. Tout ce qu'il a à faire est d'être blanc et hétéro. »

Les représentants de Vogue américain n'ont pas encore répondu aux commentaires de Billy Porter.

Covermedia