50 Cent traînent ses managers en justice

CoverMedia

1.12.2017 - 13:53

STARZ's 'Power' Premiere - Arrivals Featuring: Curtis "50 Cent" Jackson Where: Washington DC, District Of Columbia, United States When: 08 Jun 2017 Credit: WENN.com
Covermedia

(Cover) - FR Showbiz - 50 Cent, de son vrai nom Curtis Jackson, a annoncé sa faillite personnelle en 2015. Une annonce arrivée au même moment où la justice lui demandait de payer la somme de 4,2 millions d’euros à celle qui l’accusait de faire circuler une vidéo pornographique sans son consentement. Aujourd'hui, les dettes du chanteur s’élèvent à un montant de 31,8 millions d’euros alors que ses biens financiers valent quant à eux 17,7 million d’euros.

Ce mardi, le rappeur a rempli des papiers officiels au tribunal du Connecticut stipulant que ses managers l’avaient mal conseillé, le laissant avec une ardoise de 166.000 euros. Il explique également que ses managers lui auraient volés 75.000 d’euros. « Le groupe GSO a mal lu les procédures des tribunaux et s'est servi de l’argent de Jackson, » peut-on lire dans la Page 6 du du New York Post qui s'est procurée les documents légaux. Plus tôt cette année, 50 Cent est arrivé à un arrangement pour échelonner le paiement de 20,7 millions d’euros de dettes sur les cinq prochaines années.

Jonathan Schwartz, l’un des managers de GSO qui défend 50 Cent, avait reçu une peine de 6 ans de prison pour avoir volé 5,9 millions d’euros à la chanteuse Alanis Morissette et à d’autres clients. Le rappeur traîne aussi en justice le cabinet d’avocats Reed Smith ainsi que l’avocat Peter Raymond qui l’avait représenté pendant l’affaire de la sextape, dénonçant une violation de responsabilité fiduciaire et pour son mauvais travail. Il demande la somme de 5,7 millions d’euros pour dédommagement et celle de 20,8 millions au cabinet d’avocat.

Cover Media

Retour à la page d'accueil

CoverMedia