Accusé d'agression sexuelle, David Copperfield répond

CoverMedia

25.1.2018 - 11:06

Covermedia

David Copperfield vient de publier une lettre ouverte expliquant l'impact qu'ont eu les dernières accusations d'agressions sexuelles faites à son encontre. Le magicien de 61 ans est accusé d'avoir drogué et agressé un jeune mannequin en 1988.

David Copperfield a fait les gros titres du journal The Wrap vendredi dernier. Le média a publié le témoignage de l'ancien mannequin Brittney Lewis qui accuse le magicien de l'avoir droguée et agressée sexuellement pendant une compétition de mannequinat durant laquelle il faisait office de juge.

Après le spectacle, David Copperfield aurait invité Brittney Lewis à boire un verre et cette dernière l'aurait vu mette quelque chose dans son verre. Malgré cela, cette dernière aurait bu la boisson et aurait eu par la suite un black out. « Je me souviens que mes vêtements étaient enlevés, a-t-raconté. Il m’embrassait le visage, puis je me souviens qu'il a descendu son visage sur mon corps et à ce moment tout est devenu noir. » Le lendemain, le magicien aurait affirmé qu'il ne s'était rien passé car la jeune fille était « trop jeune ». Il lui aurait ensuite demandé d'écrire une lettre dans laquelle elle indiquait que tout allait bien après cet incident.

Suite à ce témoignage, David Copperfield a publié sur les réseaux sociaux une lettre expliquant sa vision des choses. « Nous voulons tous que les gens qui ont l'impression d'avoir été victime de mauvaise conduite sexuelle se sentent en confiance et plein de pouvoir et nous devrions les écouter pour que d'autres femmes se sentent suffisamment en confiance pour parler à leur tour, indique-t-il. Mais imaginez ce que ça fait que de croire dans ce mouvement et d'être aussi faussement accusé publiquement pour des choses du passé. » En 2007, le magicien le plus connu au monde avait aussi été accusé d’agression sexuelle mais la plainte n'avait jamais aboutie. « Voir votre famille et votre vie retournée, poursuit-t-il. Trois années et des centaines d'histoires vérifiées par le FBI et à la fin l'accusateur est pris en flagrant délit de mensonge à l'encontre d'un autre homme. La preuve était sur la cassette, et l’accusateur a été arrête et condamné ». Il conclu en demandant aux gens de ne pas juger trop vite.

Retour à la page d'accueil

CoverMedia