Brigitte Nielsen: sa FIV n'avait que 2% de chances de réussir

CoverMedia

11.9.2018 - 09:32

Brigitte Nielsen
Source: Covermedia

Brigitte Nielsen était effondrée après sa première tentative infructueuse de traitement par fécondation in vitro. Comme elle l'a expliqué dans l'émission Good Morning America, elle a quand même persévéré alors que les médecins ne lui avaient donné que 2% de chance de concevoir.

Brigitte Nielsen est devenue mère pour la cinquième fois en juin 2018, quand elle a donné naissance à une fille prénommée Frida à l’âge de 54 ans, mais elle et son mari, le mannequin italien Mattia Dessi, 39 ans, avaient essayé pendant 14 ans de devenir parents.

Voir cette publication sur Instagram

Our precious little Frida, our true love. ❤️

Une publication partagée par Brigitte Nielsen (@realbrigittenielsen) le

L'actrice danoise révèle qu’ils ont été prévenus dès le début du traitement que les chances qu’elle tombe enceinte étaient très minces, mais qu'ils ont tout de même persévéré et elle se réjouit de ne jamais avoir perdu espoir. «Ce qu'il y a de mieux quand on est maman à mon âge, c'est mon âge: je suis mature, je suis très, très heureuse, je n'ai jamais été aussi heureuse de ma vie, a-t-elle déclaré lors de l'émission Good Morning America. Ma princesse est arrivée.»

La star de Kalidor, qui a quatre fils adultes issus de relations antérieures, a traversé plusieurs épreuves émotionnelles lorsque ses premières tentatives de FIV ont échoué, car elle était convaincue que, malgré son âge, la médecine moderne l'aiderait à réaliser son rêve d'avoir un bébé. «La chose la plus difficile la première fois, c'est que tu penses que tu seras enceinte parce que tout est tellement... La technologie est parfaite aujourd'hui, et tu ne te rends pas compte à quel point c'est difficile, et puis c'est (son premier test de grossesse après une FIV) négatif, a-t-elle expliqué. J'étais effondrée, anéantie.»

Cependant, même après avoir réussi à concevoir plus de dix ans plus tard, Brigitte Nielsen et son ami, qui se sont mariés en 2006, n’ont jamais été complètement rassurés, car les risques pour la maman de porter un bébé pendant neuf mois étaient encore élevés. On leur a alors conseillé de garder la grossesse secrète pendant plusieurs mois. «A mon âge, à trois mois de grossesse, ce n'est pas encore sûr ; à quatre mois, ce n'est pas encore sûr ; à cinq mois, ce n'est pas encore sûr, et mon médecin disait: "J'attendrais jusqu'à 27 semaines, car à 27 semaines, peu importe ce qui arrive, tu iras bien, a ajouté la nouvelle maman. Bien sûr, quand vous avez une grossesse à haut risque, ça reste quelque part dans votre esprit: est-ce que ça va bien se passer aujourd'hui?»

Brigitte Nielsen, qui a eu une césarienne à 37 semaines pour mettre au monde Frida, a maintenant encouragé d'autres femmes mûres à ne pas exclure l'idée de devenir mères si elles sont prêtes à supporter les hauts et les bas de la procréation médicalement assistée.

«Ça dépend de si tu le désires vraiment, et à quel point tu le veux, et… si ton corps peut y faire face, a indiqué la star, maintenant âgée de 55 ans. Es-tu prête à y faire face psychologiquement?»

Stars enceintes: leçon de style!

Retour à la page d'accueil

CoverMedia