People

Cauet défend Rocco Siffredi, tâcle Cécile de Ménibus et dénonce une déformation de ses propos

CoverMedia

1.12.2017 - 12:49

Covermedia

Cauet est revenu, pour PureMédias, sur la séquence de 2006 de son émission, au cours de laquelle Cécile de Ménibus a été agressée par Rocco Siffredi, défendant l’acteur de X. Face à la polémique suscitée par ses propos, il ne veut plus donner d’interview.

Cauet a dénoncé une « déformation des propos » lors de son émission sur Virgin Radio, comme le relaye Gala, à propos de l’entretien qu’il a accordé à PureMédias cette semaine et dans lequel il demandait à Cécile de Ménibus « d’arrêter son cirque » en reparlant de la séquence de 2006 de son show télé lorsqu’elle s’est fait agresser par Rocco Siffredi. « Il me semble que cette interview était très claire et depuis, on reprend un petit bout (…) et on le retourne. Ça m’énerve la déformation des propos simples que tu peux dire », a-t-il commencé.

Et de conclure qu’il ne donnerait plus jamais d’interview : « Aujourd’hui, tous les sites ont besoin que l’on clique. Je n’ai pas fait ce métier pour ça ».

Lors de l’émission de 2006, Rocco Siffredi avait mimé un rapport sexuel avec Cécile de Ménibus alors que celle-ci n’était pas consentante et devant un public hilare, sans que personne n'intervienne. L’animatrice a évoqué récemment cette séquence pour dénoncer une agression sexuelle. En revenant sur cette séquence dans le Quart d’heure média de PureMédias, Cauet a déclaré qu’il avait « appelé Cécile » pour lui dire « d’arrêter son cirque ». Il a ajouté que, avant que ça en arrive là sur le plateau, elle avait « un peu chauffé » l’animateur de X « en disant ‘’J’ai rien senti’’ ». Il ajoute : « Rocco Siffredi, on le connaît. C’est une espèce d’animal. Pour lui, ça reste une blague ». Pour Cécile de Ménibus, la « blague » a toujours du mal à passer, 11 après les faits. « Quand on a dix ans de recul, l’évolution des mentalités fait qu’effectivement, c’est une agression sexuelle, mais pas pire que celle qu’il a faite en coulisses, de me soulever et de me fourrer sa langue dans la bouche. Là j’avais appelé la sécurité », a-t-elle déclaré ce 21 novembre dans les Grandes Gueules de RMC.

Retour à la page d'accueil

CoverMedia