Cher critique Melania Trump pour son choix de manteau au message offensant

CoverMedia

22.6.2018 - 11:17

Source: Covermedia

Cher a été parmi les nombreuses célébrités à critiquer Melania Trump, pour avoir porté une parka au slogan jugé offensant lors de sa visite au centre des enfants de migrants, jeudi (21 juin 18). Sur Twitter, elle a exprimé son indignation.

La chanteuse et actrice Cher n'a pas apprécié le choix vestimentaire de Melania Trump, qui, pour elle, représente un manque de tact. Plus de 2.300 migrants mineurs ont été séparés de leurs parents depuis mai (18) sous la politique de tolérance zéro du président Donald Trump. Sa politique concerne les passages illégaux à la frontière entre le Mexique et les États-Unis et les responsables du Pentagone ont également confirmé que 20.000 enfants se dirigent vers des bases militaires pour y être logés temporairement.

Le tollé suscité par l'application de ces dispositions a contraint Donald Trump à faire marche arrière mercredi, et le lendemain, son épouse Melania Trump a rendu une visite surprise à l'un de ces centres de détention afin de rencontrer les jeunes. Cependant, la Première Dame a été vivement critiquée pour y avoir porté une parka Zara avec les mots « J'en ai vraiment rien à faire, pas vous ? » écrits sur le dos, un message jugé insultant par bon nombre de personnes.

Cher était parmi les détracteurs de la Première Dame et a exprimé son dégoût sur Twitter : « Melania et sa veste ''j'en ai vraiment rien à faire'' débarquent comme ça, sans prévenir, pour voir les docteurs, les travailleurs sociaux et le personnel médical. C'était les mêmes personnes qui ont mis des bébés en pleurs dans des cages !? Le même personnel qui les a fait dormir à même le sol avec des couvertures en aluminium !? »

La chanteuse de "Believe" a ensuite qualifié cette visite de coup de communication visant à aider son mari à stopper sa dégringolade dans les sondages. « La visite surprise de Melania était pour aider Trump et sa chute compréhensible dans les sondages, a-t-elle commenté. Les Américains n'aiment pas les présidents, les sénateurs et les membres du Congrès qui mettent des bébés dans des nurseries pour détenus, des bébés dans des prisons pour enfants ou des enfants dans des crèches-prison. L'exécutif de Trump n'aide pas ces enfants. »

La comédienne Kathy Griffin qui a eu beaucoup d'ennuis avec la famille Trump l'année dernière après avoir posé pour une photo qui la montrait portant une fausse tête du président décapitée, a également fustigé la Première Dame des Etats-Unis. « Porter une veste qui dit ''j'en ai vraiment rien à faire, pas vous ?'' à un moment où les Trump sont accusés d'en avoir rien à faire est une grosse erreur », a-t-elle tweeté.

L'actrice Patricia Arquette a, quant à elle, comparé Melania Trump à Marie-Antoinette, qui aurait dit aux pauvres affamés de la Révolution française de « manger de la brioche ». « Melania Trump remet le ''qu'ils mangent de la brioche'' à sa mode. Pendant ce temps, les tout-petits sont enfermés dans des cages », a-t-elle écrit.

En réponse à ces attaques sur les réseaux sociaux, la directrice de communication de la Première Dame, Stephanie Grisham, a affirmé dans un communiqué qu'il n'y avait « aucun message caché » dans le choix mal avisé de l'ancien mannequin et que Melania Trump voulait simplement voir comment les enfants migrants se portaient. « Elle voulait tout voir par elle-même, a déclaré Stephanie Grisham. Elle soutient la réunification familiale, elle pense qu'il est important que les enfants restent avec leurs familles, elle a vu les images, elle a entendu les enregistrements (des enfants qui pleurent), elle était au courant de la situation avant que tout cela ne devienne public. Les images (des enfants migrants séparés de leurs parents) l'ont frappée, en tant que mère, en tant qu'être humain. »

Depuis, le président Donald Trump a également pris position sur son compte Twitter pour commenter la controverse sur le vêtement de sa femme, affirmant que le message inscrit sur sa veste était adressé aux « médias des fake news ».

Retour à la page d'accueil

CoverMedia