David Heyman sait ce que veut J.K. Rowling

CoverMedia

11.12.2018 - 10:14

Source: Covermedia

Selon le producteur David Heyman, le but de J. K. Rowling n’est pas de tirer le maximum de profits de son monde des sorciers. Il a expliqué à Collider pourquoi l'auteure britannique a décidé de rajouter deux films à la saga des Animaux Fantastiques, en plus des trois déjà prévus.

David Heyman a étroitement collaboré avec J.K. Rowling sur les franchises Harry Potter et Les Animaux Fantastiques, dont le dernier opus, Les Crimes de Grindelwald, est en salles depuis le mois dernier. Les Animaux Fantastiques, à l'affiche duquel on retrouve Eddie Redmayne dans la peau de Norbert Dragonneau, est une préquelle à l'histoire de Harry Potter et devait à l'origine se composer de trois films, avant que l'auteure britannique ne décide d'en faire cinq.

« Ce n'a pas été une conversation difficile à avoir au studio, a déclaré le réalisateur britannique à Collider. Mais ce n'est pas parti de quelqu'un qui aurait dit à Jo (J.K. Rowling) : ''Tu sais quoi ? Exploitons ça au max''. Bien que cela puisse le sembler aux yeux de certaines personnes, ça n’a rien de cynique. Tout sort de sa tête. Alors, elle commence par trois films, parce qu’elle pense que c’est l’histoire qu’elle veut raconter, puis à mesure qu’elle creuse plus profondément (elle décide d'en faire deux de plus)… Et elle n’avait encore rien écrit quand elle a voulu en faire trois. »

David Heyman a poursuivi : « Ensuite, elle a écrit le premier, et alors qu'elle écrivait le second, enfin juste avant, mais alors que nous travaillons sur le premier, elle a commencé à comprendre qu'il y avait beaucoup plus à raconter ».

Il a ajouté que, s’il était certain que J.K. Rowling connaissait les grands moments de l’intrigue, elle avait imaginé une grande partie du scénario après avoir commencé à écrire. Le troisième volet est prévu pour 2020, mais le cinéaste prévient que rien n'est encore officiel. « Mon sentiment est que, si je voulais parier, je dirais que nous allons probablement sortir le prochain dans deux ans. Mais on verra, vous voyez ? Il est encore tôt. On espère que ce sera dans deux ans », a-t-il déclaré.

Retour à la page d'accueil

CoverMedia