Eminem s’attaque à Donald Trump dans un rap freestyle

CoverMedia

11.10.2017 - 11:13

New York premiere of 'Southpaw' for THE WRAP at AMC Loews Lincoln Square - Arrivals Featuring: Eminem Where: New York, New York, United States When: 20 Jul 2015 Credit: Abel Fermin/WENN.com
Covermedia

(Cover) - FR Showbiz - Eminem a déversé sa colère sur le président Donald Trump dans une nouvelle vidéo de rap freestyle, qui a été tournée ce vendredi (6 octobre 17) sur un parking dans le centre-ville de Détroit, puis diffusée lors des BET Hip Hop Awards ce mardi soir (10 octobre 17).

Dans son rap, qu’Eminem a ensuite dévoilé sur Twitter et baptisé The Storm, le rappeur de 44 ans a attaqué le président de toutes les façons possibles, avec une ligne mémorable qui le décrit comme un « kamikaze qui causera probablement un holocauste nucléaire ».

D’autres sujets sont évoqués comme l’opposition de Donald Trump aux joueurs de la NFL (National Football League) qui se sont « mis à genoux » pour protester contre les violences policières lors de l’hymne nationale américaine au cours d’un match. Eminem lâche : « C’est sa forme de distraction. En plus, il reçoit une énorme réaction quand il attaque la NFL, alors on se focalise là-dessus, plutôt que de parler de Porto Rico ou de la réforme sur les armes à feu au Nevada. Toutes ces affreuses tragédies, et lui s’ennuie et préfère provoquer une tempête sur Twitter avec les Packers ». À un moment de la vidéo, Eminem apparaît en train de lever le point pour le joueur de football américain, Colin Kaerpernick, qui était le premier de la NFL à poser un genou à terre pour s’insurger contre l’injustice raciale aux États-Unis. À la suite de la diffusion des Hip Hop Awards et du rap d’Eminem, le joueur a d’ailleurs publié : « Je suis reconnaissant @Eminem ».

À un autre moment dans son rap, Eminem s’est attaqué à la campagne de Donald Trump pour diminuer les impôts et dit : « Alors, qui va payer pour ces voyages abusés pour voir sa famille, ses complexes de golf et ses maisons, même me*de qui a tourmenté Hillary et qu’il a calomniée... ».

Eminem a aussi été clair dans son rap cinglant expliquant que tous ceux qui soutiendraient Donald Trump ne pourraient pas être d’accord avec ses paroles : « Et à mes fans qui le soutiendraient, je trace une ligne dans le sable. Soit tu es pour, soit tu es contre. Et si tu ne peux pas décider qui tu aimes le plus et que tu es divisé pour savoir derrière qui tu devrais te positionner, je le ferai avec toi avec ça ». Il a conclu le vers en faisant un doigt d’honneur à la caméra. Donald Trump, qui utilise fréquemment les réseaux sociaux pour répondre aux salves contre lui, n’a pas encore envoyé sa réponse à Eminem.

Cover Media

Retour à la page d'accueil

CoverMedia