Gérard Louvin - une affaire de viols présumés dévoilée

AllTheContent

25.1.2021

Le producteur français Gérard Louvin.
Le producteur français Gérard Louvin.
Corbis via Getty Images

Olivier, neveu du célèbre producteur français Gérard Louvin, accuse celui-ci et son mari Daniel Moyne d’agressions sexuelles et de viols. Il s’est confié au journal «Le Monde» le 15 janvier dernier, une semaine après avoir déposé plainte.

De graves accusations

Olivier est aujourd’hui un homme «détruit». C’est ainsi que l’homme de 45 ans se qualifie auprès des journalistes du quotidien «Le Monde» à qui il a accordé une interview le 15 janvier dernier. Mais que s’est-il passé? Olivier accuse son oncle, Gérard Louvin, et le mari de son oncle, Daniel Moyne, d’agressions sexuelles et de viol alors qu’il était encore mineur.

Les faits se seraient déroulés au début des années 1980, la victime était alors âgée de 10 ou 11 ans. Selon «Le Monde», la victime semblait revivre les faits au moment de se confier: «Il dessine les plans d’un appartement, la chambre, l’emplacement du lit. Olivier, avec ses mains, son corps, raconte comment Daniel, le compagnon de son oncle, lui a imposé des masturbations, et des fellations».

Comme le souligne «Le Monde», les atrocités décrites par Olivier auraient duré plusieurs années. Pire encore, elles se seraient aggravées avec le temps. Le neveu de l’ancien directeur de la «Star Academy» aurait été «victime de nombreux actes d’agression sexuelle qui se sont aggravés jusqu’à l’âge de 14 ans. Les caresses et les masturbations ont laissé leur place à des abus plus graves», selon le quotidien.

Gérard Louvin réfute ces accusations

Toujours selon «Le Monde» qui a dévoilé cette affaire, Gérard Louvin nierait toute responsabilité. Il aurait déclaré: «Tout ça est faux, bien sûr, je n’ai pas grand-chose à me reprocher, mais c’est une histoire d’argent». Il aurait ensuite demandé au quotidien de s’adresser directement à ses avocats.

Le 8 janvier dernier, Olivier aurait déposé plainte contre Gérard Louvin et Daniel Moyne pour «viols sur mineur de moins de 15 ans par ascendant», «complicité de viols sur mineur de moins de 15 ans par ascendant» et «corruption de mineurs». Selon la loi française actuelle, les faits sont prescrits. Cependant, comme en témoigne l’avocat de la victime, la plainte permettrait de «formaliser, sur le plan judiciaire, et quelle que soit l’issue donnée, la possibilité de se voir reconnaître son statut de victime». 

Dans le sillage de Camille Kouchner

En ce début d’année 2021, les victimes d’agressions sexuelles et de viols dans le cercle familial sont nombreuses à témoigner. Et ceci dans le sillage de Camille Kouchner qui leur a donné le courage de raconter leur histoire d’inceste ou d'abus.

Camille Kouchner a ainsi accusé directement Olivier Duhamel de viol sur son frère jumeau alors que celui-ci était mineur. Tout comme le mouvement #Me Too en son temps, le livre de Camille Kouchner, La Familia grande, a poussé des centaines de victimes à témoigner sur les réseaux sociaux. Avec même un nouvel hashtag #Metooinceste qui circule massivement sur Twitter.


Retour à la page d'accueil