People

Interrogée sur le passé de Woody Allen, Kate Winslet se défile

CoverMedia

2.11.2017 - 12:25

Directors and actors attend a premiere for "The Mountain Between Us" at the 42nd Toronto International Film Festival (TIFF) in Toronto, Canada. Featuring: Kate Winslet Where: Toronto, Canada When: 10 Sep 2017 Credit: WENN.com
Covermedia

(Cover) - FR Showbiz - Kate Winslet n’a pas voulu commenter le passé de Woody Allen, qui l’a dirigée dans son dernier film, Wonder Wheel. Le réalisateur est accusé par sa fille adoptive, Dylan Farrow, d’avoir abusé d’elle sexuellement lorsqu’elle était enfant. Sa mère, l’actrice et ancienne compagne de Woody Allen, Mia Farrow, est la première à avoir porté des accusations contre le réalisateur au moment de leur séparation. Woody Allen l’avait quittée pour se mettre en couple avec la fille adoptive de Mia Farrow, Soon Yi, avec qui il est depuis marié.

Kate Winslet assure en ce moment la promotion du dernier film du réalisateur et le magazine Variety lui a demandé si elle avait hésité avant d’accepter un rôle sous la direction de Woody Allen, connaissant les accusations qui pèsent sur lui et qu’il nie. « Hmmm… C’est un sujet difficile à aborder. Je préférerais, de façon respectueuse, ne pas entrer dans cette discussion aujourd’hui », a-t-elle répondu à la publication. Elle a ajouté : « Nous, en tant qu’acteurs, allons toujours dire une chose de travers. Je pense que c’est mieux de ne pas s’engager dans cette conversation ».

Précédemment, Kate Winslet, qui a trois enfants, avait défendu son choix de travailler avec Woody Allen, en expliquant au New York Times qu’elle avait signé pour le projet après s'être rendue compte qu’elle ne savait « rien, vraiment (des accusations d’abus), ni savoir si c’était vrai ou pas ». Des propos qui lui avaient valu une salve d'insultes et de reproches sur les réseaux sociaux.

Kate Winslet a cependant commenté récemment le comportement du producteur Harvey Weinstein, accusé d’avoir harcelé et abusé sexuellement de nombreuses femmes. Il est aussi soupçonné de viol. Elle avait qualifié son comportement de « dégueulasse ». « J’ai eu espoir que ce genre d’histoires ne soit que des rumeurs inventées de toutes pièces, peut-être avons tous été naïfs. Et ça me met tellement en colère. Il ne doit y avoir aucune tolérance envers ce traitement dégradant et vile des femmes, et ce, dans n’importe quelle industrie », avait commenté Kate Winslet.

Cover Media

Retour à la page d'accueil

CoverMedia