Actu people

Johnny Depp : la plaidoirie finale des avocats de The Sun

CoverMedia

28.7.2020 - 09:37

Johnny Depp attends his libel trial against the Sun at The Royal Courts of Justice in London. London, United Kingdom - Friday July 24, 2020. Photograph: © PacificCoastNews. Los Angeles Office (PCN): +1 310.822.0419 UK Office (Avalon): +44 (0) 20 7421 6000 sales@pacificcoastnews.com Where: London, Greater London, United Kingdom When: 24 Jul 2020 Credit: PacificCoastNews/Avalon.red **WORLD RIGHTS - Los Angeles Office (PCN): +1 310.822.0419 UK Office (Avalon): +44 (0) 20 7421 6000 sales@pacificcoastnews.com** Where: London, Greater London, United Kingdom When: 24 Jul 2020 Credit: PacificCoastNews/Avalon.red **=WORLD RIGHTS - Los Angeles Office (PCN): +1 310.822.0419 UK Office (Avalon): +44 (0) 20 7421 6000 sales@pacificcoastnews.com**
Source: PacificCoastNews/Avalon.red

Les avocats du News Group Newspapers ont présenté à la Haute Cour de Londres leurs conclusions dans le procès pour diffamation de Johnny Depp. Ils ont basé leur défense sur l'addiction présumée de l'acteur à l'alcool et aux stupéfiants.

Johnny Depp n'a peut-être pas réalisé « l'étendue de sa violence » envers Amber Heard à cause de sa dépendance aux stupéfiants et à l'alcool, ont fait valoir lundi les avocats de News Group Newspapers (NGN) devant la Haute Cour de Londres. L'acteur hollywoodien poursuit le groupe pour un article de 2018 publié dans The Sun qui le décrivait comme violent envers les femmes.

À la suite d'un procès de trois semaines qui n'a pas manqué de révélations chocs, les avocats de NGN ont présenté leur plaidoirie de clôture lundi (27 juillet 20), l'avocate Sasha Wass affirmant que des preuves « accablantes » indiquent que l'acteur a été l'auteur de violences domestiques envers son ex-épouse. « La pertinence de la consommation abusive de substances par M. Depp est double, a-t-elle expliqué. Premièrement, cela démontre que le plaignant était soumis à des sautes d'humeur irrationnelles et à des comportements anormaux, qui n'avaient pas lieu lorsque M. Depp était sobre et n'était pas sous l'emprise de la drogue, et M. Depp a un nom pour cette entité métamorphosée, à savoir ''le monstre''. L'autre aspect qui est important en termes de toxicomanie, est le manque de souvenir de sa propre conduite honteuse, qui est si gravement altérée par l'usage de drogues qu'il n'a peut-être même pas été conscient de l'étendue de sa violence et de son comportement terrifiant qui, lors de plusieurs de ces incidents mentionnés, ont fait craindre Mlle Heard pour sa vie. »

Elle a ajouté : « (M. Depp est) un toxicomane sans espoir qui a perdu à plusieurs reprises sa maîtrise de soi et toute capacité à contenir sa colère. »

Sasha Wass a ensuite déclaré au tribunal que les allégations des avocats de l'acteur selon lesquelles « il est victime d'un canular élaboré qui a été perpétré contre lui par Mlle Heard et ses amis (...) sont risibles ».

Les avocats de Johnny Depp présenteront leur dernière plaidoirie au tribunal aujourd'hui, mardi 28 juillet. Le juge Andrew Nicol ne devrait pas rendre sa décision avant plusieurs semaines.

Retour à la page d'accueil

CoverMedia