Jon Favreau a encouragé l’équipe du Roi Lion à créer des visuels plus « laids »

CoverMedia

13.7.2019 - 09:31

Celebrities attend Premiere of Disney Pictures And Lucasfilm's 'Solo: A Star Wars Story' - Arrivals Featuring: Jon Favreau Where: Los Angeles, California, United States When: 10 May 2018 Credit: Brian To/WENN.com
Source: Brian To/WENN.com

Jon Favreau a demandé à l’équipe du Roi Lion à rendre les effets visuels plus « laids » afin qu’ils paraissent plus réalistes. Il a parlé des dangers des images de synthèses dans une interview pour The Daily Telegraph.

Jon Favreau ne voulait pas que le remake live-action du Roi Lion paraisse trop beau pour être vrai. Après le succès de son remake du Livre de la jungle de 2016, l'acteur et réalisateur d'Iron Man a été choisi pour réaliser le dernier projet des studios Disney, basé sur le célèbre dessin animé de 1994.

Déterminé à rendre le film aussi réaliste que possible, comme s'il avait été filmé par une caméra de manière traditionnelle plutôt que créé en studio, il a veillé à ce qu'aucune des scènes ne paraisse trop parfaite.

« Vous envisagez vos plans aujourd'hui de façon différente qu'à l'époque où les images de synthèses n'existaient pas, a-t-il déclaré au quotidien britannique The Daily Telegraph. De nos jours, dès que vous touchez la machine VFX (à effets visuels), vous pensez instinctivement : '' Mettons un ciel parfait derrière ce gros plan parfaitement éclairé.'' Mais si tout le monde va être ébahi du résultat du montage, ça ne le fait pas ressembler à quelque chose que vous seriez capable de filmer. »

Il a ainsi encouragé son équipe à « rendre les choses plus laides... que les personnages qui courent sortent un peu du champ, qu'ils projettent des ombres imparfaites, que les nuages aient l'air plus brouillon. »

Le réalisateur de 52 ans, s'est inspiré des documentaires animaliers du célèbre naturaliste britannique David Attenborough pour comprendre comment les animaux devraient se comporter à l'écran.

« Il est généralement admis que c'est ce à quoi la nature ressemble, a-t-il expliqué. On a donc essayé d’apporter ce réalisme en empruntant leurs techniques. »

Alors que le public suivra les aventures de Simba et de Nala, incarnés par Donald Glover et Beyoncé, Jon Favreau a affirmé que ce sont aussi les détails de l’arrière-plan qui permettent de préserver le réalisme du film.

« Vous seriez surpris par l’importance des choses qui peuvent sembler ennuyeuses, a-t-il poursuivi. La façon dont les rochers de différentes tailles sont dispersés dans des canyons, dont les chemins sont creusés par l’eau, la lumière sur la fourrure. Lorsque toutes ces choses sont bien faites, c’est comme voir un très bon tour de magie. Votre cerveau ne peut pas traiter ce qui se passe réellement, alors l’émotion prend le dessus. »

Le Roi Lion sortira en salles le 17 juillet.

Retour à la page d'accueil

CoverMedia