Justin Bieber : son ancien pasteur viré pour avoir trompé sa femme

CoverMedia

6.11.2020 - 16:41

Justin Bieber and Hailey hold hand on way to breakfast. 18 May 2019 Pictured: justin bieber and Hailey Rhode Bieber. Photo credit: APEX / MEGA TheMegaAgency.com +1 888 505 6342 Featuring: justin bieber, Hailey Rhode Bieber Where: Los Angeles, CA When: 18 May 2019 Credit: APEX / MEGA **World Rights** Featuring: justin bieber, Hailey Rhode Bieber Where: Los Angeles, CA When: 18 May 2019 Credit: APEX / MEGA **=World Rights**
Source: APEX / MEGA

Justin Bieber avait trouvé le chemin de la foi au contact du pasteur Carl Lentz, mais il semblerait que le guide spirituel se soit lui-même égaré depuis. En effet, Carl Lentz a été renvoyé de son église pour avoir trompé son épouse, ce pourquoi il s’est platement excusé sur Instagram dans le courant de la semaine.

Justin Bieber a été lié pendant un temps au pasteur Carl Lentz, récemment exclu de son église, la très populaire Hillsong Church East Coast. Et l’homme de foi a depuis confessé que son renvoi était dû à son infidélité.

L’église s’est quant à elle contentée de parler de « faute morale » pour justifier le départ du pasteur.

« J’ai été infidèle dans mon mariage, la relation la plus importante de ma vie et je m’en tiens pour responsable, a écrit Carl Lentz sur Instagram. Je suis le seul à être derrière cet échec et j’assume la pleine et entière responsabilité de mes actions. Désormais, j’entame un parcours afin de reconstruire la confiance entre moi et mon épouse Laura, ainsi que mes enfants et je vais prendre le temps de travailler sur moi, de prendre soin de ma propre vie et de chercher l’aide dont j’ai besoin. »

Enfin, le pasteur a présenté ses excuses pour avoir « brisé la confiance » que sa congrégation plaçait en lui.

Carl Lentz avait rejoint la paroisse new-yorkaise en 2010. Dès 2014, il avait servi de mentor à Justin Bieber, qui entamait alors sa quête spirituelle, et il avait également été présent pour le chanteur lors de sa difficile rupture avec Selena Gomez en 2017.

Retour à la page d'accueil

CoverMedia