Fertilité

Lorie Pester révèle souffrir d'endométriose

CoverMedia

24.9.2018 - 11:16

Lorie Pester a révélé dans une interview donnée à Konbini qu’elle était atteinte d’endométriose. Cette maladie touche une femme sur dix en France.

Lorie Pester a révélé à Konbini qu’elle souffrait, comme près d’une femme sur dix en France, d’endométriose. Après Enora Malgré et Laetitia Milot, elle est la dernière célébrité française en date à briser le tabou qui entoure cette maladie. «Je me suis rendu compte que beaucoup de femmes étaient dans le même cas que moi. Et que c’est un sujet qui reste encore tabou, déclare-t-elle, pour expliquer son choix de s’exprimer sur sa maladie. Au départ j’avais des douleurs pendant mes règles. Ma gynéco, qui me suivait depuis adolescente, me disait ‘’C’est normal’’. En fait, ce n’est pas normal.»

Diagnostiquée à 36 ans, après une opération due à une grossesse extra-utérine, elle a alors dû faire congeler ses ovocytes. Mais, n’étant pas assez atteinte par la maladie, elle n’a pas eu le droit de le faire en France et a dû se résoudre à aller en Espagne.

«Après l’opération, quand je suis revenue dans ma chambre, on m’a dit tout simplement: ‘’Voilà tu as de l’endométriose. Tu as 36 ans aussi et il serait peut-être bien d’aller congeler tes ovocytes’’. Par rapport à une certaine loi je ne suis pas assez atteinte d’endométriose, ce qui fait que j’ai dû aller les faire congeler en Espagne.»

La procédure a pris douze jours qui furent compliqués. «On m’a fait des piqûres d’hormones. Mon humeur passait du chaud au froid, je pleurais pour rien», détaille-t-elle.

Lorie Pester

Retour à la page d'accueil

CoverMedia