Actu people

Maïtena Biraben gagne aux prud’hommes contre Canal +

CoverMedia

27.9.2018 - 11:06

Source: Covermedia

Le tribunal des prud’hommes de Boulogne a tranché : Canal + a été condamné à verser 3,4 millions d’euros à Maïtena Biraben. L’animatrice attaquait son ancien employeur pour licenciement sans cause réelle ni sérieuse.

C’est une énorme claque pour Vincent Bolloré et une grande victoire pour Maïtena Biraben. L’animatrice avait porté plainte contre le groupe Canal +, détenu par l’homme d’affaires, pour licenciement sans cause réelle ni sérieuse. Elle avait été remerciée sans ménagement de la chaîne cryptée pour « faute grave » en juillet 2016 alors qu’elle présentait «Le Grand Journal».

Pour le tribunal des prud’hommes de Boulogne, Maïténa Biraben a bel et bien été licenciée sans cause réelle ni sérieuse. Comme le relaye «L’Express», les conseillers prud’homaux ont condamné Canal + à lui verser 38.456,22 euros de rappel de salaire qu’elle n’avait pas perçus, ayant été mise à pied de façon conservatoire, ainsi que 3.845,62 euros de congés payés afférents. A cela s’ajoutent 162.500 euros d’indemnités de préavis et 16.250 euros de congés payés afférents, mais aussi 138.356 euros d’indemnités de licenciement.

Cerise sur le gâteau : le groupe de Vincent Bolloré devra lui verser également 2.550.000 euros d’indemnités contractuelle de rupture, 510.000 euros d’indemnités de licenciement sans cause réelle et sérieuse, ainsi que 1.000 euros comme l’indique l’article 700 du Code du Travail. Au total : 3,4 millions d’euros. Maïténa Biraben en réclamait 4 millions. Reste à savoir si le groupe Canal + fera appel de ce jugement.

Retour à la page d'accueil

CoverMedia