Mark Strong n'avais jamais anticipé la suite de Kingsman

CoverMedia

8.10.2017 - 09:39

Kingsman The Golden Circle World Premiere - Arrivals Featuring: Mark Strong Where: London, United Kingdom When: 18 Sep 2017 Credit: Lia Toby/WENN.com
Covermedia

(Cover) - FR Showbiz - Mark Strong reprend son rôle de l'agent secret Merlin dans la suite de Kingsman : Services Secrets de 2015 aux côtés de Colin Firth et Taron Egerton, déjà présents dans l’original. Il est rejoint par des nouveaux venus tels que Channing Tatum et Halle Berry.

Interviewé par Den of Geek, il a admis qu'il ne s'attendait pas à ce que Kingsman devienne une franchise parce qu'il avait déjà, par le passé, espéré que des suites d’autres films ne soient créées, en vain. Citant Green Lantern et John Carter comme deux exemples de films qui étaient censés avoir une suite, il a noté : « Et ironiquement, dans ceux qui ont eu une suite, j'ai été tué ; Sherlock Holmes, Kick-Ass. Je n'ai donc pas eu énormément de chance avec les suites, mais je ne suis pas forcément un grand fan de suites de toute façon. Ce qui distingue celle-là, vraiment, je pense que c’est que Matthew (Vaughn, le réalisateur) savait ça ; il était absolument conscient que les séquelles sont très dangereuses, c'est pourquoi je pense qu'il n'a pas réalisé un second Kick-Ass, car il y a un certain nombre de critères à remplir. »

Expliquant à quel point le scénario est la clef d’une suite réussie, les personnages principaux ayant déjà été présentés dans le premier film, Mark Strong a plaisanté : « C'est une façon vraiment longue de dire non, je ne m'attendais pas à un deuxième film, mais je suis vraiment content qu'il y en ait un ! »

Dans ce nouvel opus, les agents de Kingsman doivent travailler avec une organisation secrète aux États-Unis, connue sous le nom de Statesman, afin de sauver le monde de la terrible Poppy, incarnée par Julianne Moore.

L’acteur de 54 ans a été ravi de se glisser à nouveau dans la peau de son alter ego, qui est le mentor du protagoniste surnommé Eggsy, et il décrit son personnage comme une « matrone » et un « formateur dur à cuire » : « Il est incroyablement doué avec la technologie, donc il y a beaucoup de choses dont il est capable, a ajouté la star. Vous ne voudriez pas avoir affaire à lui, mais c’est une sorte de colle qui maintient l’ensemble. »

Cover Media

Retour à la page d'accueil

CoverMedia