Miley Cyrus poursuivie en justice pour une photo sur Instagram

CoverMedia

26.6.2020 - 11:32

Tom Ford: Autumn/Winter 2020 launch event held at Milk Studios Featuring: Miley Cyrus Where: Los Angeles, California, United States When: 07 Feb 2020 Credit: Faye's Vision/Cover Images
Source: Faye's Vision/Cover Images

Miley Cyrus est poursuivie par une agence de photographes pour avoir utilisé sans son accord, sur son compte Instagram, une photo où l’on voit la chanteuse à un défilé Marc Jacobs. Le New York Post rapporte que la société réclame 150.000 dollars de dommages et intérêts.

Miley Cyrus fait l'objet d'une action en justice après avoir mis en ligne une photo d’elle prise par un photographe sans son accord. Les responsables de la société Chosen Figure, basée à Atlanta (Géorgie), affirment détenir les droits de ce cliché que la chanteuse a partagée sur Instagram le 12 février (20), pris alors qu'elle quittait le défilé Marc Jacobs pendant la Fashion Week de New York.

Selon les termes du procès intenté devant un tribunal de New York, Miley Cyrus n'a pas réussi à « obtenir une licence pour la photographie » ou à obtenir la permission des dirigeants de Chosen Figure de publier l'image en ligne. Ils poursuivent maintenant pour 150.000 dollars de dommages et intérêts, rapporte le New York Post.

Sur l'image, elle apparaît portant un top crop décolleté noir et blanc, un pantalon noir et des bottes rouges à talons hauts. La photo en question est l'une des trois qui ont été téléchargées par Miley Cyrus, la même nuit, dans le cadre d'un diaporama, la troisième image montrant la jeune femme de 27 ans découvrant un téton. On ne sait pas exactement pour quelle image les dirigeants de Chosen Figure réclament des droits, mais le post de Miley Cyrus a récolté plus de 2,6 millions de « likes » à ce jour (26 juin 2020).

Les représentants de Miley Cyrus n'ont pas encore fait de commentaires, mais la star est la dernière en date à faire face à de telles accusations. Bella Hadid et Jennifer Lopez ont également fait l'objet d'une action en justice similaire pour des photos de paparazzi qu'elles ont partagées avec leurs fans sur les réseaux sociaux sans demander l'autorisation au photographe auteur des clichés ou à l'agence qui les représente.

Retour à la page d'accueil

CoverMedia