Actu people

Quand Eric Zemmour donne dans la « fake news »

CoverMedia

18.9.2018 - 11:45

Source: Covermedia

Eric Zemmour avait affirmé lors de l’émission Les Terriens du Dimanche que l’on ne pouvait pas s’appeler Hapsatou avant 1993. Les Décodeurs du Monde expliquent en quoi cette assertion est fausse.

Lors de la controversée séquence des Terriens du Dimanche qui a opposé Eric Zemmour à la chroniqueuse Hapsatou Sy, le polémiste a affirmé que l’on ne peut porter un prénom qui ne vient pas du calendrier des saints seulement depuis 1993. D'après lui, avant cela, et depuis une loi de Bonaparte, les personnes nées sur le sol français devaient obligatoirement porter un prénom venant du calendrier chrétiens. Cependant, comme le rappellent les Décodeurs du Monde, la réalité est toute autre.

La loi du 11 germinal de l’an XI (1er avril 1803) réglemente bien les prénoms acceptables à l’état civil, évoquant « les noms en usage dans les différents calendriers, et ceux des personnages connus de l’histoire ancienne ». Il n'est nullement fait mention du seul calendrier des saints comme l'a affirmé Eric Zemmour dans l'émission de Thierry Ardisson, mais aussi sur le plateau de LCI où il est venu s'expliquer face à Thierry Moreau.

Cette loi a ensuite connu plusieurs assouplissements, dont sous Charles de Gaulle en 1966. Si « les enfants français doivent, normalement, recevoir des prénoms français », quelques prénoms étrangers sont tolérés (Ivan, Nadine, James), ainsi que « l’admission des prénoms coraniques pour les enfants de Français musulmans » auquel il est recommandé toutefois d’ajouter un prénom français. Il est par contre imposé de ne pas accepter les « prénoms de pure fantaisie ».

La loi de 1993, citée par Eric Zemmour, quant à elle, ne supprime nullement l'obligation de donner des prénoms chrétiens (qui n'a jamais existé) mais libéralise le choix des prénoms, avec pour seule contrainte « l’intérêt de l’enfant ».

Retour à la page d'accueil

CoverMedia