Ryan Gosling confirme la mort de son chien

CoverMedia

6.10.2017 - 11:09

'Blade Runner 2049' photocall in London Featuring: Ryan Gosling Where: London, United Kingdom When: 21 Sep 2017 Credit: Phil Lewis/WENN.com
Covermedia

(Cover) - FR Showbiz - Ryan Gosling a provoqué beaucoup de questions sur l’état de santé son chien George en portant sa médaille en collier à tous les derniers événements où il s’est rendu ces derniers mois. Et lors d’une apparition pré-enregistrée sur The Ellen DeGeneres Show, diffusée vendredi (6 octobre 17), l’acteur a parlé avec émotion de son chien, qu’il avait adopté dans un abri pour animaux en 2000. « Il est décédé en décembre et était un bon ami à moi », a affirmé Ryan Gosling à propos de son chien qui avait 17 ans au moment de sa mort.

L’acteur et sa compagne, Eva Mendes, avaient été photographiés en train d’amener George dans une clinique vétérinaire à Los Angeles en décembre (16), tous les deux l’air bouleversé en quittant le centre sans son chien.

Ryan Gosling a également confié à Ellen DeGeneres qu’il avait le sentiment que le mot « chien » n’était pas une description exacte de George. « C’est amusant de dire chien parce que je trouve qu’il y avait quelque chose à propos de George qui fait que je pense qu’il avait l’impression qu’être un chien était en dessous de lui, a plaisanté l’acteur. Il ne faisait pas de numéros. Si on voulait qu’il s’assoit, il fallait en quelque sorte le convaincre que c’était dans son meilleur intérêt. »

Après s’être remémoré un incident au cours duquel George s’était assis sur le trottoir en dehors d’un restaurant l'air « maussade » avant de voler la chaise de quelqu’un qui était parti aux toilettes, Ryan Gosling a affirmé qu’il avait vieilli comme une « rock star ». « Il était un peu du genre gros maigre, il avait des gros poils et pas de dents, des plaies ouvertes, mais quand même sexy », a-t-il repris.

Lorsque l’animatrice a conseillé à Ryan Gosling de prendre un nouveau chien, ce dernier a haussé les épaules et dit : « Nous verrons ». L’acteur n’avait jamais caché son affection pour son chien et avait déjà déclaré à The Independent en 2013 que George était « le grand amour de sa vie ». « Je voulais George avec moi aujourd’hui, vous savez, pour faire les interviews avec moi. Normalement, je l’emmène partout, j’ai des papiers spéciaux pour qu’il puisse voyager avec moi partout où je vais », avait-il révélé.

Cover Media

Retour à la page d'accueil

CoverMedia