Sarah Ferguson: «je l'aime. C'est mon âme sœur.»

AllTheContent

9.11.2018 - 10:23

Sarah Ferguson, bannie par la famille royale, vit toujours avec son ex-mari.
Keystone

Sarah Ferguson s’est confiée, dans un long entretien au magazine «Harper’s Bazaar», sur sa nouvelle vie et ses sentiments à l’égard de son ex-mari, le prince Andrew, livrant quelques révélations intimes.

Alors que le documentaire en six épisodes «Finding Sarah: A Duchess’s Journey to Find Herself» est en cours de diffusion sur Oprah Winfrey Network, Sarah Ferguson s’est livré sur sa vie et ses sentiments envers son ex-époux, le prince Andrew, duc d’York, dans une longue interview au «Harper’s Bazaar».

En effet, celle que l'on surnomme «Fergie» et le prince Andrew, qui demeurent toujours des amis proches, ont fait front commun en octobre dernier lors du mariage royal de leur fille la princesse Eugenie à Jack Brooksbank, relançant les rumeurs de remariage. D’autant que, malgré leur divorce, Fergie et le duc d’York vivent toujours dans la même maison.



«C’est un grand homme, un père de premier ordre et mon meilleur ami. Je l’aime. C’est mon âme sœur. C’est ce que nous nous sommes promis devant Dieu à l’autel; nous nous honorerons et nous nous respecterons jusqu’à ce que la mort nous sépare», révèle l’ex-Duchesse.

Bien que récemment Sarah Ferguson ait déclaré à de nombreuses reprises dans les médias vouloir rencontrer un homme avec lequel refaire sa vie, ses déclarations faites près de 20 ans après sa séparation semble prouver que son attachement à Andrew l’empêche d’avancer, spécule le média britannique «Express».

Sarah Ferguson, le prince Andrew, et leurs filles Eugenie et Beatrice, en février 1999,  en vacances à Verbier, en Suisse.
Keystone/Fabrice Coffrini

Bannie par la famille royale après le scandale

Toutefois, la possibilité d’une nouvelle relation entre les époux serait plus que compromise, comme l’explique «Vanity Fair».

En 1992, cinq mois après l’annonce de leur séparation, la duchesse d’York passait des vacances dans une villa à Saint-Tropez avec ses filles et son conseiller financier et amant, l’homme d’affaires John Bryan. Malheureusement pour elle, des paparazzis prirent des photos compromettantes, la montrant allongée, seins nus, sur un transat, se faisant suçoter les pieds par Bryan. La famille royale serait tombée sur les photos controversées dans les journaux en prenant le déjeuner… Le scandale est tel qu’elle serait bannie de la famille royale.

De nombreuses publications ont rapporté que le prince Philip, époux de la reine Elizabeth II, était le plus dégoûté par ce que Fergie avait fait. Il semblerait même que le prince Harry ait dû intervenir auprès de son grand-père afin que la mère de ses cousines préférées soit autorisée à assister à son mariage au printemps dernier. Le prince Philip aurait menacé de ne pas assister à la cérémonie si Fergie était présente.

En 2000, Fergie a révélé qu’elle et le prince Andrew avaient parlé de se remarier, mais qu’ils étaient dans l’incapacité de le faire parce que le prince Philip l’avait interdit. Il lui faut donc regagner la confiance des Windsor.

«Je suis consciente de mon comportement»

«Je pense que mes problèmes financiers viennent du fait que j’essaie désespérément de plaire, de ma dépendance à l’approbation et à l’idée que je ne suis pas digne, alors je dois acheter l’amour des gens. Ce que je n’avais pas réalisé jusqu’à l’arrivée d’Oprah dans ma vie, et je lui suis si reconnaissante», affirme-t-elle aujourd'hui. Sarah Ferguson est désormais convaincue que ses problèmes de dettes et ses comportements à scandale «ne se reproduiront plus. Je suis consciente de mon comportement». Il ne lui reste plus qu’à en convaincre la famille royale…

90 ans de hauts et de bas: les crises traversées par la reine Elizabeth

Bébés royaux: combien de temps avant de connaître leurs prénoms?

Retour à la page d'accueil