Cate Blanchet est ravie que la série «Mrs. America» soit vue comme plus qu’un drame féministe

CoverMedia

28.8.2020 - 13:07

Cate Blanchett en janvier 2020.
Source: Nicky Nelson/WENN.com

Cate Blanchet est comblée par l’accueil critique de «Mrs. America», sa nouvelle série. Comme elle l’a expliqué au podcast Awards Chatter, l’actrice apprécie que le public y ait vu plus qu’un simple drame féministe.

Cate Blanchet est heureuse de constater que le public voit dans Mrs. America, sa dernière série, plus qu’un drame féministe. L’actrice australienne y campe le rôle de Phyllis Schlafly, une activiste conservatrice qui a pris avec succès la tête de l’opposition à l’amendement sur l’égalité des droits dans les années 70 alors même que le texte avait reçu l’approbation de toute la classe politique ainsi que du public.

«Je suis vraiment ravie que beaucoup de gens aient été capables de voir plus loin que l’angle supposé de la série qui est, “C’est à propos de la seconde vague du féminisme et de l’amendement sur l’égalité de droits”, a-t-elle déclaré lors du podcast Awards Chatter. Bien sûr c’est ce dont traite l’histoire, mais c’est aussi à propos de ce qui nous réunit, de qui nous sépare, de la nature toxique du discours politique comme on le connaît et la manière dont les femmes de toutes les races ont été exclues du débat politique.»

Et bien que cette série ait été applaudie par la critique, Gloria Steinem, grande figure du féminisme de la seconde vague s’est montrée mitigée face à la manière de filmer les débats entre féministes comme des «crêpages de chignon» sur les principes. Une critique que rejette Cate Blanchett. «Ce n’est pas du “crêpage de chignon”. On appelle ça “conversation” ou “dialogue”, qui est ce que font les hommes lorsqu’ils parlent de problèmes politiques», a-t-elle rétorqué.

Retour à la page d'accueil

CoverMedia