Racisme: faut-il cacher un passé devenu gênant?

AllTheContent

17.6.2020 - 10:27

A Neuchâtel, un collectif a lancé une pétition pour que la statue de David de Pury soit retirée.
Source: © RTS

Ce mercredi soir, «Infrarouge» revient sur les manifestations antiracistes qui ont eu lieu et sur certaines conséquences. Des statues déboulonnées ou des films retirés des plateformes… Sommes-nous en train d’effacer les traces d’un passé trop gênant?

«Autant en emporte le vent» retiré de HBO ou déboulonnages de statues de personnalités historiques favorables à l'esclavage ou à la colonisation... Depuis plusieurs jours, alors qu’ont lieu des manifestations contre le racisme partout dans le monde, des militants tentent de faire disparaître de l’espace public les traces d’une Histoire controversée. «Infrarouge» propose un débat avec une question centrale: faut-il, aujourd’hui, cacher les éléments gênants de notre passé ou, au contraire, faut-il les assumer pour que cela ne se reproduise plus?



Le magazine s’intéresse aussi à la question des femmes et se demande si, dans l’enchaînement des mobilisations féministes, il faut débaptiser des rues trop masculines. Un débat important sur la façon dont on enseigne aujourd’hui l’Histoire, à l’heure où, par exemple, un collectif demande que soit retirée la statue de David de Pury, considéré comme un esclavagiste, à Neuchâtel, un an après que l'Espace Louis Agassiz a été débaptisé.

Retour à la page d'accueil

AllTheContent